Tempête tropicale Jade : bilan à Madagascar


Vendredi 10 avril, le BNGRC publiait un bulletin comprenant le bilan (provisoire) des dégâts du passage de la forte tempête tropicale Jade sur l’île de Madagascar :

36 619 sinistrés, 4 090 sans abri, 2 063 maisons détruites ou endommagées, 9 morts et 6 blessés. Le nombre d’écoles touchées se montent à 66. La tempête tropicale est entrée le 5 avril dans la région d’Analanjirofo, faisant 25 000 sinistrés.

À Madagascar, les champs de culture ont été les plus touchés par les inondations.

320x220_mada1004

(Photo : Care International)

« Les premiers résultats de la mission de survol, effectuée au lendemain du passage de Jade dans la partie Nord-Est de l’île (Mananara-Nord, Maroantsetra et Antalaha) par le BNGRC, CARE International et l’USAID montrent par ailleurs que les dégâts liés aux vents sont moins importants que ceux liés à l’eau. L’estimation globale des dégâts atteint 15 à 25% sur tout l’ensemble des zones visitées, principalement entre Ambalambe et Andasibe. Dans la majorité des cas, les champs de culture ont été les plus touchés par les inondations : rizières, champs de manioc, patates et les produits vivriers tels que les bananiers. izières, champs de manioc, patates et les produits vivriers tels que les bananiers. Les chiffres sont aussi revus à la hausse dans la région de Vatovavy Fitovinany. Mananjary compte plus de 4 950 sinistrés. 335 cases d’habitations y sont détruites. Manakara enregistre 1 638 sinistrés. Dans le district d’Amparafaravola, la seule commune de Vohimena, au nord-est d’Amparafaravola enregistre près de 1 400 hectares de rizières inondées. De même, dans le district de Nosy Varika, 80% des cultures vivrières sont sous les eaux« . (Journal de l’île de la Réunion, 10 avril 2009)

rw_jade_06_04_09

Source : ReliefWeb, NOAA

Le BNGRC (Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes) a commencé une distribution de nourriture et l’installations de tentes dans les régions affectées.

La situation humanitaire est particulièrement précaire depuis le début de l’année en raison de condition climatiques sévères (sans compter les problèmes politiques et leurs répercussions sur la population, problèmes qui, en raison de la forte médiatisation, ont complètement passé sous silence le bilan des catastrophes naturelles) (à voir : les différents rapports de ReliefWeb)

rw_jade_08_04_09

Source : ReliefWeb

– Dans le Sud de l’île, affecté par la sécheresse, Early Warning System (SAP) en Octobre 2008, ressencait 11 communes victimes d’insécurité alimentaire, chiffre révisé à la hausse (31 communes).

– Par ailleurs, on s’attend à ce que des pluies retardent les récoltes d’avril jusqu’en juin. Dans les régions touchées par les fortes précipitations, le BNGRC souligne à travers ses rapports que la plupart de la population a limité l’accès à l’alimentation et que les tarifs d’admission d’enfants sous-alimentés dans les centres médico-sociaux (CSB) ont triplé en février (par rapport aua mois de janvier) dans les régions de l’Androy et d’Anosy. Toujours selon le BNGRC les conditions d’hygiène et d’accès à l’eau dans ces mêmes régions sont particulièrement alarmantes. Les ONG partenaires tentent de répondre aux besoins.

– Rappelons qu’en Janvier 2009, les cyclones Eric et Fanèle ont affecté plus de 50 000 personnes et que 12 personnes ont trouvé la mort, plus de 4 000 étant sans abri. Actuellement environ 1 400 personnes sont toujours sans abri, hébergées sous des tentes.

« Une violente crise politique, une série de cyclones destructeurs et une sécheresse paralysante sont plus de fatalités que Madagascar, appauvri, ne peut en affronter seul, et pourtant, les bailleurs de fonds ne se laissent pas facilement convaincre d’apporter leur aide. Bien que la communauté internationale ait condamné le récent changement de gouvernement, proche du coup d’Etat, les organisations humanitaires ont lancé un appel afin de collecter plus de 35,7 millions de dollars « pour empêcher la dégradation de la situation humanitaire » d’après l’Appel d’urgence 2009 pour Madagascar lancé le 7 avril par l’Equipe humanitaire du pays« . IRIN (article complet, 9 avril 2009)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s