Images satellites du volcan Fernandina aux Galapagos


Le 11 avril 2009, les autorités du Parc National des Galapagos ont signalé que le volcan nommé « La Cumbre » (le sommet) émettait à la fois des coulées de lave et un nuage de cendres. Le même jour, l’U.S. Air Force Weather Agency confirmait que le nuage de cendres colcaniques s’étendait approximativement  sur 150 km au Sud-Ouest du volcan.

Le satellite Terra de la NASA a capturé l’image en couleur réelle, montrant l’île Fernandina et ses alentours, l’île Isabella, le 11 avril 2009.

fernan_tmo_2009101

NASA image by Jeff Schmaltz, MODIS Rapid Response Team, Goddard Space Flight Center. Caption by Michon Scott.

Le tracé rouge rouge sur Fernandina constitue un point chaud où MODIS a détecté des températures superficielles exceptionnellement chaudes. Un banc de nuages encercle la partie du Nord et Ouest de l’île ; un nuage de cendres et de vapeur se trouve au-dessus de l’océan en direction de l’Ouest. La station sismique de Puerto Ayora de l’île voisine de Santa Cruz n’a enregistré aucun séisme associé à cette éruption. La Cumbre est un volcan bouclier avec un sommet en forme de caldera mesurant 5 à 6,5 km de largeur. Les coulées de lave se sont écoulées depuis la caldera centrale, continuant jusqu’au littoral de l’île.

Source : Earth Observatory/NASA

Le volcan restait actif le 12 avril 2009, comme le montre l’image du satellite Aqua de la NASA. Selon l’U.S. Air Force Weather Agency, La Cumbre continuait à produire des émissions continues de cendres et de vapeur.

fernan_amo_2009102

NASA image by Jeff Schmaltz, MODIS Rapid Response Team, Goddard Space Flight Center. Caption by Michon Scott.

Si l’on compare cette image avec celle du jour précédent, le point chaud est moins important. Le nuage s’est répandu sur une zone plus large, ayant pris la direction Sud-Ouest. Une partie du nuage est visible au Nord de l’île Fernandina, suggérant un changement de direction du vent.

Il existe un site quadrillé pour les visites touristiques sur l’île Fernandina (Punta Espinoza). L’administration touristique a évalué les impacts de l’éruption sur les activités touristiques et ont signalé que le site n’est pas affecté. Cependant, l’activité volcanique est évaluée en permanence et selon son évolution, des mesures seront prises en ce qui concerne les visites des touristes. (Source : Parque Nacional Galapagos)

Iguanes marins

1239594240966

Photo REUTERS/Guillermo Granja


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s