Cyclone Bijli sur les côtes du Bangladesh (suivi)


Dernier bilan provisoire : Des douzaines de maisons couvertes de chaume ont été détruites dans le cyclone et quelques arbres ont été déracinés. (AFP, 7h30 heure française, traduit de l’anglais)

Le chef administratif du district de Chittagong Farid Uddin Ahmed, chargé de la mise en place des secours le long de la côte de 300 kilomètres du sud-est, signale que des représentants d’une association humanitaire essayaient toujours d’atteindre des secteurs isolés.

Le bilan fait également état de 3 morts

Le port de Chittagong, le premier port du pays, est à nouveau ouvert. (AFP, 7h30 heure française)

——————————–

Le cyclone BIJLI, se déplaçant vers la région Nord-Ouest,  a touché terre sur la côte de Chittagong et Cox’s Bazar, près de Chittagong à 03 AM (heure locale) aujourd’hui (18/04/09) et continue sa trajectoire comme dépression sur terre dans la région Sud-Est du Bangladesh. Il est prévu qu’elle se dirige vers le Nord-Est, à l’intérieur des terres en réduisant sa puissance progressivement, apportant de fortes précipitations.

Image Satellite du cyclone Bijli (Earth Observatory/NASA) 16/04/09)

bijli_tmo_2009106

Source : NASA image created by Jesse Allen, using data provided courtesy of the MODIS Rapid Response team. Caption by Rebecca Lindsey.

La Baie du Bengale a été balayée par de hautes vagues et une tempête de marée atteignant un niveau de 3 mètres par rapport à la normale, ainsi que par des vents de 120 km/h. Plus de 200 000 personnes avaient été évacuées vers des campements dans les districts de Chittagong, de Cox’Bazar et dans les nombreuses îles de la Baie du Bengale. L’activité, à l’ordinaire très importante, du port de Chittagong était suspendue et les navires et bateaux étaient ancrés dans d’autres ports, considérés sans danger. Les vols de l’aéroport étaient suspendus à partir de la soirée de vendredi.

Carte de situation

a2d7138_0

Source : AFP

Des maisons, des lignes électriques et des zones agricoles ont déjà subi de gros dommages. Des secteurs de Chittagong et de Cox’s Bazar sont actuellement sans électricité et de nombreux touristes ont été forcés de quitter la région.

Des passagers attendent à l’extérieur de l’aéroport de Chittagong

aleqm5j-j9la0td6bjcnqauyxbkqpxdqja1

Source : Photo AFP

Pour mémoire : des tempêtes et des cyclones s’abattent presque tous les ans sur le Bangladesh : lourd bilan, en novembre 2007 après le passage du cyclone SIDR, accompagné de vent de 240 km/h (800 disparus, 8,7 millions de sinistrés et 1,5 milliard de dollars de dégâts).

D’énormes progrès ont été faits dans cette région :

La mise en place d’un système de prévision dans un délai suffisant pour permettre l’évacuation de la population reste un défi. Cependant, plusieurs pays situés dans la région septentrionale de l’océan Indien ont accompli des progrès dans ce domaine. Des modèles peuvent à présent permettre de lancer des alertes de 12 à 24 heures à l’avance.

Cette région dépend du CMRS de New Delhi. Grâce au programme mis en place par l’Organisation mondiale de la Météorologie (OMM), l’Institut indien des Technologies de New Delhi a pu élaborer et appliquer des modèles fonctionnant pour les alertes des pays suivant : Bangladesh, Birmanie, Oman, Pakistan et Sri Lanka.

Cependant un important travail de cartographie reste à faire, plus que jamais dans le cadre du réchauffement climatique, notamment en ce qui concerne le tracé des lignes côtières susceptibles d’être fortement touchées par les vents et les marées de tempête ainsi que les tsunamis, puisque cette région est bordée par de nombreux deltas et des côtes particulièrement basses.

Des cartes d’évaluations de dommages ont déjà été dressées par les ingénieurs indiens en Inde et d’autres projets sont en cours pour les pays voisins. Des travaux de collectes de données doivent être effectués afin de créer des bases de données permettant de mettre en place des SIG (Systèmes d’Information Géographique) qui ont l’avantage de pouvoir être actualisés en permanence. Ces travaux de recherches ont évidemment un coût élevé…

Publicités

Une réflexion sur “Cyclone Bijli sur les côtes du Bangladesh (suivi)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s