Séismes en Asie : alerte au tsunami


Le premier séisme de magnitude 7.6 sur l’échelle de Richter, s’est produit Lundi 10 août 2009 à 19:55:39 UTC dans les îles Andaman, à 260 km de Port Blair et à une profondeur de 33,1 km. (Source USGS)

GE_seisme_andaman

Source : USGS (U.S. Geological Survey)/Google Earth (cliquer sur la carte pour accéder à Google Earth)

Ce séisme a eu lieu sur la faille située entre les plaques indienne et birmane, la plaque indienne se glissant alors sous la plaque birmane en raison des fortes pressions.  Une alerte au tsunami a été déclenchée par le Pacific Tsunami Warning Center à 20h05 UTC concernant l’Inde, la Birmanie, l’Indonésie, la Thaïlande et le Bangladesh.Il s’agit d’une procédure normale pour des séismes de cette magnitude qui peuvent engendrer des tsunamis locaux et destructif le long des côtes situées à moins de 1 000 km de l’épicentre du séisme.

Des heures d’arrivée de vague de tsunami sont données en fonction d’évaluations et de prévisions et l’heure d’arrivée de la vague peut différer des prévision, sachant par ailleurs que la première vague n’est pas forcément la plus importante. Un tsunami est composé d’une série de vagues et le temps entre chacune peut varier de 5 minutes à une heure.

A 22h11, l’alerte a été levée au vu des observation du niveau de la mer indiquant l’absence d’un tsunami significatif.

Le second séisme de magnitude 6.4 sur l’échelle de Richter, s’est produit Lundi 10 août 2009 à 20:07:07 UTC à proximité de la côte Sud de Honshu au Japon, à 30 km au Sud-Sud-Ouest de Shizuoka (Honshu, Japon) et à une profondeur de 26,8 km.

GE_seisme_japon

Source : USGS (U.S. Geological Survey)/Google Earth (cliquer sur la carte pour accéder à Google Earth)

Un bulletin d’information a été émis par le Pacific Tsunami Warning Center à 21h17 UTC. Une alerte au tsunami a été déclenchée au Japon, par l’Agence météorologique qui a constaté que le niveau de la mer avait baissé de 60 cm dans le port de Yaizu. Elle a été levée 2 heures plus tard. Aucune victime et aucun dégât n’ont été recensés par les autorités japonaises. Deux réacteurs de la centrale nucléaire de Hamaoka ont été fermés, la voie express principale le long de la côte Pacifique a été fermée pour inspection et le Tokaido shinkansen (train) est suspendu entre Tokyo et Osaka.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s