Haïti séisme : aide internationale, premières évaluations


24 heures après le séisme de magnitude de 7.0 qui a frappé Haïti hier à 16h30, le pays est dans une situation de chaos et de confusion. En effet, certaines organisations internationales et ONG, présentes en permanence sur le terrain ont également beaucoup souffert de ce séisme tant en personnels qu’en infrastructures et matériel.

Habitants de Port-au-Prince recherchant des victimes dans les décombres

Photo REUTERS/Eduardo Munoz

Aucun chiffre ne peut encore être avancé. Le manque d’infrastructures est un obstacle à la prévention, de même que les destructions vont rendre les secours particulièrement difficiles. Beaucoup de questions se posent dans ce pays où la population est très pauvre, la plus pauvre de tous les pays où j’ai eu l’occasion de séjourner.

Fiche élaborée par l’UNICEF dans son dossier « L’UNICEF, Haïti et l’Urgence« 

Les ONG humanitaires, dont de nombreuses sont sur place pratiquement en permanence, publient des nouvelles de façon régulière :

Médecins sans frontière compte 800 employés dans le pays. L’ONG a dénombré des blessés parmi ses membres et prépare l’envoi de renforts. La situation était « chaotique » mercredi dans la capitale haïtienne Port-au-Prince, où des hôpitaux ont été détruits ou ne fonctionnaient plus, selon Médecins sans frontières, qui y soigne des centaines de personnes blessées. « Je me suis rendu dans cinq centres médicaux, dont un grand hôpital, et la plupart d’entre eux ne fonctionnaient pas. Beaucoup sont détruits et j’ai vu un nombre bouleversant de corps », a témoigné Stefano Zannini, un des membres de Médecins sans frontières en Haïti, cité dans un communiqué.

Haiti, mercredi 13 janvier 2010, Haïtiens devant les bureaux de Médecins sans frontière

AP Photo/Medecins Sans Frontieres, Stefano Zannini

Action contre la faim présente en Haiti depuis 1985 – une centaine de personnes dans le pays, dont une trentaine à Port au Prince -attend l’équipe d’urgence d’ACF partie aujourd’hui ainsi qu’un premier envoi de matériel et un autre fret est prévu dans les prochains jours (…)

Le Comité international de la Croix Rouge en Haïti a déjà pu évaluer la situation dans certaines zones de Port-au-Prince mais il reste impossible pour le moment d’avancer des chiffres concernant les victimes. Par ailleurs, le bureau de cette ONG a été endommagé durant le séisme mais reste en partie utilisable ; par contre l’entrepôt du CICR est inaccessible. Un avion transportant ingénieurs, chirurgien, des spécialistes en logistique… doit partir de Genève dans la matinée du jeudi14 janvier ainsi qu’un second, transportant 40 tonnes de fournitures médicales. les activités de secours s’accélèrent, mais la priorité et de tenter de faire sortir les personnes enfouies sous les décombres et de soigner les blessés…

Il faut absolument coordonner les secours, or la mission de l’ONU a perdu beaucoup de personnel lors du séisme, et notamment son directeur, ce qui rend la situation beaucoup plus difficile.

Le premier ministre haïtien a souligné qu’il était « difficile d’évaluer précisément le nombre de victimes. Combien de constructions, combien de bâtiments se sont effondrés. Avec les habitants à l’intérieur, je pense qu’on est bien au-dessus de 100.000 ».

Lors d’une conférence de presse tenue à 18h30, Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères a déclaré : « « Méfions-nous des chiffres surestimés ». Il a également précisé la nature de l’aide de la France et il a notamment insisté sur le fait que « les secours qui arriveront sont des secours spécialisés, en matière de médecine et de recherche des victimes. Nous espérons que notre hôpital mobile sera dressé demain ou après-demain. Il faut du temps pour réunir tout le monde. Il faut qu’ils soient efficaces pendant une durée relativement longue. » Enfin, M. Kouchner a rappelé qu’aux premières heures suivant un séisme, de nombreux disparus sont donnés pour morts

Capture d’écran, Journal de 20h France2

Les secours américains se dirigent également vers Haïti. Un porte-avions américain a quitté son port d’attache en Virginie et fait route vers Haïti. Il devrait être sur place demain, jeudi 14 janvier.

Beaucoup d’articles ont été publié dans la blogosphère : Dave’s landslide Blog, Global Voices, The Livesay Haiti Weblog,… ainsi que des témoignages et des photos sur les médias sociaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s