France5, « La Grande Librairie » : émission spéciale Haïti, les écrivains se mobilisent


L’émission littéraire de France 5, « La Grande Librairie » sera consacrée, ce soir, Jeudi 28 janvier 2008, à 20h35, à Haïti, sur la chaîne France 5 et sur internet en direct

Suite au séisme qui vient de frapper Haïti, François Busnel avec Daniel Picouly et Patrick Poivre d’Arvor proposent une émission exceptionnelle en direct – Les écrivains se mobilisent pour Haïti – en partenariat avec l’Express, Le Monde, France Info, Ouest France et Lire. Cette émission sera diffusée en simultané sur france5.fr.

Les organisateurs et participants du festival Etonnants Voyageurs, qui devait se tenir à Port-au-Prince, du 14 au 17 janvier 2010, seront accueillis et présenteront un reportage en Haïti avec l’écrivain Frankétienne.

L’objectif de l’émission est de relancer l’appel aux dons en faveur de la Fondation de France, dans le cadre du partenariat France Télévisions, Radio France et Le Monde, et de relayer la collecte de livres organisée par Bibliothèques sans frontières, en vue de préparer la reconstruction.

« Cette émission est également l’occasion de défier la fatalité et de tordre le cou à l’idée de « malédiction » : le FESTIVAL ETONNANTS VOYAGEURS devait se tenir à Port-au-Prince à partir du 14 janvier ; il n’a pu avoir lieu… il aura lieu quand même… de manière symbolique, sur le plateau de LA GRANDE LIBRAIRIE grâce à la ténacité de Michel Le Bris et des écrivains français, avant de se tenir au printemps prochain, du 20 au 24 mai, à Saint-Malo« .

En Haïti, le PIB (Produit intérieur brut) par habitant est de 480 dollars et les 2/3 de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté (moins de 2 dollars/jour). Haïti est le seul PMA (pays moins avancé) de tout le continent américain.

Dans ces conditions et en raison de la fragilité extrême du système scolaire et de la quasi absence d’un réseau de lecture, la population haïtienne qui est majoritairement jeune, n’a que très peu accès à la lecture mais également à l’information : pratiquement 1 Haïtien sur 2 ne sait ni lire ni écrire. Or, il est prouvé que l’éducation et l’accès au savoir sont indispensable au développement économique, humain et social d’un pays.

C’est pour toutes ces raison que BSF a mis en place, en 2009, un programme durable de donation de livres pour les bibliothèques mais aussi de formation à l’animation et de conservation des collections, en partenariat avecle Ministère haïtien de la culture, l’Ambassade de France en Haïti et la MINUSTAH (mission de stabilisation de l’ONU en Haïti).

Pour faire un don de livres, c’est ICI

A lire : Sites sur Haïti : témoignages d’auteurs à consulter


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s