Journée mondiale de l’eau : 22 mars 2010


Demain, 22 mars 2010, a lieu la journée mondiale de l’eau avec ses différentes manifestations sur le thème « De l’eau propre pour un monde sain« .

En Décembre 1992, l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré Mars 22 de chaque année Journée mondiale de l’Eau. Les pays ont été invités à consacrer cette journée à des activités concrètes telles que la promotion de la sensibilisation du public, des conférences, des tables rondes, des séminaires et des expositions liés à la conservation et au développement des ressources en eau.

ONU-Eau coordonne les entités des Nations Unies s’occupant des questions relatives à tous les aspects de l’eau douce et de l’assainissement, notamment les ressources en eau de surface et en eau souterraine, l’interface entre l’eau douce et l’eau de mer et les catastrophes liées à l’eau.

ONU-Eau consacrera cette journée mondiale de l’eau 2010 au thème de la qualité de l’eau, reflétant ainsi l’importance des deux thèmes, quantité et qualité, pour la gestion des ressources en eau.

En effet, la qualité de l’eau à de fortes répercussions sur la santé des populations et une eau non potable génère des maladies qui, une fois de plus touchent particulièrement les personnes vivant dans les pays en développement.

Cette vidéo de l’UNICEF met particulièrement en valeur le lien qui existe entre une bonne hygiène et le traitement de l’eau. Elle a été tournée dans le petit village de Kambaya, en Guinée, le 19 mars 2010. Dans ce village, « les habitants s’approvisionnent en eau à des sources dangereuses, contaminées par des bactéries, et responsables de la propagation de maladies hydriques mortelles comme le choléra« .

Quelques chiffres soulignent l’importance des efforts à entreprendre ou à prolonger pour l’assainissement de l’eau :

– 125 millions d’enfants de moins de 5 ans qui vivent dans des foyers sans accès à une source d’eau potable ;

– plus de 2,5 milliards de personnes vivent sans moyens d’assainissement correct ;

– environ 1/3 de la population mondiale, privée d’eau salubre, vit en Afrique subsaharienne ;

– en République centrafricaine, les 3/4 de la population n’ont pas accès à des moyens d’assainissement corrects.

L’eau et l’assainissement en Haïti depuis le tremblement de terre

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 a aggravé l’approvisionnement et a privé d’eau une majeure partie de la population haïtienne : les conduites d’eau, déjà précaires, n’ont pas résisté au choc sismique. L’eau est le plus souvent contaminée et la distribution d’eau non potable se fait par camions-citernes pour que la population puisse se laver, faire la cuisine et la lessive. Sans eau potable, les maladies se répandent et notamment les diarrhées sont très fréquentes. La chaleur aidant, des épidémies de gastro-entérites sont à craindre, ainsi que le choléra. L’arrivée des pluies précédant la saison cyclonique provoquent une stagnation des eaux, stagnation propice à la reproduction d’anophèles transmettant le paludisme.

Quelques jours après le tremblement de terre qui a ravagé Haïti en janvier dernier, des habitants de Port-au-Prince collectent de l’eau après la rupture d’une canalisation sous le palais présidentiel

Photo REUTERS/Carlos Barria

Références :

Guide de ONU-Eau : document pdf

Page web du PNUD : World Water Day 2010 : Clean water for healthy world

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s