Impacts de la seconde éruption du volcan Eyjafjöll en Islande


En Islande, le volcan Eyjafjöl (situé sur le glacier Eyjafjallajokull, au sud du pays) qui était entré une première fois en éruption le 20 mars dernier, après un sommeil de près de 200 ans, connait depuis hier (14 avril 2010) une seconde éruption. 700 à 800 personnes ont été évacuées. Le volcan Eyjafjöl est situé à 125 kilomètres à l’est de Reykjavik, la capitale islandaise.

Carte de l’Islande volcanique (Google Earth)

Les impacts directs de cette éruption :

1) toute la région située au Sud du volcan est inondée ; en effet il s’agit d’une éruption sous-glaciaire qui a provoqué une fonte de la glace.

La route n°1, qui fait le tour de l’Islande, est coupée en plusieurs endroits, submergée par des inondations…

Photo Reuters via France-info.com

2) les nuages de cendres, dégagés par le volcan, gênent la visibilité et sont dangereux pour les réacteurs des avions. En effet, Depuis le début des années 1980, une centaine d’incidents directement liés à l’activité volcanique ont touchés des vols long-courriers.

Photo REUTERS/Icelandic Coast Guard/Arni Saeberg/Handout

Au-delà de la possibilité d’un accident majeur lié à des pannes moteur, les cendres volcaniques peuvent constituer une menace importante de corrosion et d’infiltration. L’éruption et le déplacement des nuages de cendres vers l’Est ont contraint les aéroports situés en Europe du Nord (Norvège, Grande-Bretagne…) à annuler de nombreux vols, dans un premier temps.

« En Grande-Bretagne, après des centaines d’annulation de vols depuis le début de la matinée, l’espace aérien est désormais totalement fermé. Cette décision concerne notamment tous les aéroports londoniens, dont celui d’Heathrow, première plateforme mondiale en termes de passagers avec quelque 1.300 vols quotidiens. Aéroports fermés également en Ecosse (Aberdeen, Glasgow et Edimbourg), mais aussi à Belfast (Irlande du Nord). Le nord de la Russie et le Danemark sont également impactés. »

Source : France-info.com

Les aéroports de Orly et Roissy en France fermeront également à 23h00. Le nuage de cendres semble se déplacer en direction du sud de l’Europe. Un avis de cendres volcaniques a été émis par des centres de veille météorologique, les VAACs (Volcanic Ash Advisory Centers), dans le cas présent situés à Londres et à Toulouse (exemple de l’émission d’un avis). Ces VAACs ont été organisés par l’Organisation internationale de l’aviation civile afin de surveiller et d’expertiser les risques potentiels des éruptions volcaniques importantes sur le trafic aérien.

Carte des VAAC

Source : Met Office

2 réflexions sur “Impacts de la seconde éruption du volcan Eyjafjöll en Islande

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s