Le phénomène El Niño 2015-2016 : impacts sur le secteur agricole et la sécurité alimentaire


El Niño est un phénomène océanique à grande échelle se produisant sur l’océan Pacifique le long de la ligne équatoriale et qui affecte le régime des vents, la température de la mer et les précipitations (cf. schémas et explication page « El Niño »).

Le phénomène El Niño 2015-2016

L’évènement El Niño qui a débuté au début de l’année sur le Pacifique équatorial a continué à se renforcer régulièrement depuis le début du mois de mai. L’anomalie moyenne de température de surface de la mer atteint à la fin du mois de septembre la valeur de +2,2°C (Figure 1) dans la région de l’océan Pacifique équatorial servant à surveiller le phénomène (zone géographique dite « Niño 3.4 » couvrant approximativement le centre de l’océan Pacifique équatorial). Cette anomalie correspond à un événement El Niño très fort (Source : Météo France).

Cette vidéo du WMO (Organisation Météorologique Mondiale) explique rapidement mais clairement le phénomène et ses conséquences.

Le document ci-dessous montre que

Le phénomène El Niño en cours sur le Pacifique Equatorial est l’élément majeur de l’état actuel du système climatique planétaire. Il a maintenant atteint son maximum d’intensité et se traduit par des anomalies de température de surface de l’océan qui peuvent dépasser localement +4°C dans l’est du bassin (Figure 1). Cet événement El Niño est d’un niveau comparable à celui de l’évènement de 1997/1998 qui restait jusqu’ici le plus intense observé depuis le début des mesures dans les années 1950(Source : Météo France).

Figure 1 : Anomalies de température de surface de l'océan en novembre 2015 en °C par rapport à la normale 1992-2013 (source : Mercator Océan). Le phénomène El Niño est clairement visible dans l'océan Pacifique au niveau de l'Equateur (eaux plus chaudes que la normale du jaune au rouge). L'océan indien est également entièrement plus chaud que la normale. A noter la position de la boite Nino3.4 qui sert à la surveillance du phénomène El Niño
Figure 1 : Anomalies de température de surface de l’océan en novembre 2015 en °C par rapport à la normale 1992-2013 (source : Mercator Océan). Le phénomène El Niño est clairement visible dans l’océan Pacifique au niveau de l’Equateur (eaux plus chaudes que la normale du jaune au rouge). L’océan indien est également entièrement plus chaud que la normale. A noter la position de la boite Nino3.4 qui sert à la surveillance du phénomène El Niño (Source Météo France)

Impacts de El Niño 2015-2016 sur l’agriculture et la sécurité alimentaire

Les conséquences de ce phénomène climatique potentiellement redoutable sont planétaires, même si certaines régions du globe sont beaucoup plus touchées que d’autres. L’agriculture est l’activité la plus impactée soit par des sécheresses par manque ou absence totale de précipitations, soit par les pluies diluviennes provoquant des inondations. Par voie de conséquence, l’insécurité alimentaire augmente de façon dramatique.

Sur les cartes ci-dessus figurent les zones qui sont les plus touchées par les conséquences d’El Niño :
– en bleu (R) précipitations au-dessous de la moyenne
– en orange (D) sécheresse supérieure à la moyenne
– en rouge(W) températures supérieures à la moyenne
L’organisme onusien de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a développé des plans d’alerte précoce afin d’affronter la situation des populations à haut risque face à cet événement climatique, dans le cadre de son nouveau plan « Objectif stratégique 5 » visant à augmenter la résilience, l’adaptation des populations en cas de menaces et crises.

D’ores et déjà certains pays sont particulièrement impactés par El Niño :

  • dans « le couloir de la sécheresse » les pays d’Amérique centrale qui connaissent des périodes de sécheresse en temps normal, Guatemala, Honduras, Nicaragua et El Salvador et qui a perdu 80% des cultures.
Les graves sécheresses et les inondations catastrophiques qui touchent aujourd'hui les zones tropicales et subtropicales portent la signature de l'actuel Nino. Sur l'image, au Nicaragua, un paysan marche sur ce qui reste d'un lac. Image: Reuters
Les graves sécheresses et les inondations catastrophiques qui touchent aujourd’hui les zones tropicales et subtropicales portent la signature de l’actuel Nino. Sur l’image, au Nicaragua, un paysan marche sur ce qui reste d’un lac.
Image: Reuters
  • En Papouasie-Nouvelle-Guinée, 2,4 milliards de personnes, soit un tiers de la population totale du pays, sont touchés par la sécheresse et le gel, et ces chiffres sont susceptibles d’augmenter jusqu’au début de l’année 2016. 
El Niño en Papouasie-Nouvelle-Guinée : au moins une dizaine de millions de dollars nécessaires en urgence
El Niño en Papouasie-Nouvelle-Guinée : au moins une dizaine de millions de dollars nécessaires en urgence

Si la sécheresse est la principale menace de la production alimentaire causée par ce phénomène, El Niño peut aussi causer de fortes pluies, des inondations ou des conditions météorologiques extrêmement chaudes ou froides. Cela peut conduire à  des flambées de maladies animales et des maladies d’origine alimentaire ainsi que des incendies de forêt (Source : La FAO en situations d’urgence).

  • le long de la côte est du Pacifique, El Niño engendre des pluies diluviennes à l’origine d’inondations et de glissements de terrain dans le nord du Chili, au Pérou et en Équateur.
  • Durant l’automne et au cours de l’hiver, les précipitations sont également supérieures à la normale sur une grande partie des États-Unis. En Californie, où la sécheresse sévit depuis quatre ans, on compte beaucoup sur l’arrivée du phénomène pour réapprovisionner des nappes phréatiques au plus bas (Source : CNRS le journal)

Un suivi sera effectué à travers des exemples par le blog Planète Vivante

Vous pouvez retrouver des explications à travers des cartes et graphiques ainsi que des vidéos sur la page « El Niño » (sous-menu Climat – Environnement)

Une réflexion sur “Le phénomène El Niño 2015-2016 : impacts sur le secteur agricole et la sécurité alimentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s