melor_philippines

Bilan des tempêtes et typhons aux Philippines (2015)


Les tempêtes successives à travers les Philippines, y compris le Typhon Melor, ont temporairement causé le déplacement interne de 1,7 million de personnes, selon les travailleurs humanitaires. Au moins 41 personnes ont été tuées lors du passage du typhon Melor sur le centre des Philippines le 15 décembre, inondant les villages, endommageant les cultures et mettant en péril la sécurité alimentaire dans six provinces.

Inondations au Nord de Manille -Typhon Melor - décembre 2015 - Photo AFP
Inondations au Nord de Manille -Typhon Melor – décembre 2015 – Photo AFP

Selon la Fédération internationale de la Croix-Rouge (FICR), Melor a également endommagé ou détruit environ 200.000 maisons principalement dans les provinces de Mindoro oriental, le Nord de Samar et Sorsogon. Les dommages estimés pour l’agriculture et les infrastructures s’élèvent à 99 millions de dollars américains.

Philippines - Typhon Melor - OCHA - Réponse humanitaire
Philippines – Typhon Melor – OCHA – Réponse humanitaire (bilan 23/12/2015)(cliquer pour agrandir)

 

Les Philippines subissent régulièrement des tempêtes meurtrières, avec en moyenne chaque année une vingtaine de typhons. L’archipel est souvent la première masse terrestre d’importance que rencontrent les typhons qui se forment dans l’océan Pacifique. Par ailleurs, les régions de basse altitude situées au nord de Manille font office de bassin de captage pour la pluie qui tombe sur les autres zones de l’île principale de Luzon.

Inondations - Melor et Onyok au Nord de Manille - Photo AFP
Inondations – Melor et Onyok au Nord de Manille – Photo AFP

La Province de Sorsogon dans la région de Bicol a été frappée de plein fouet par le typhon Melor, inondant la ville côtière de Bulusan. En dépit d’être protégée de la mer par un mur de plus de 3,5 mètres, les communautés face à l’Océan Pacifique n’ont pas résisté à la marée de tempête de 4 mètres provoquée par des vents intenses qui inondé les maisons côtières. La ville de Mabuyan dans Bulusan a été presque complètement détruite en dépit d’une évacuation préventive des résidents  vivant en arrière de la digue, la veille de l’arrivée du typhon, ce qui explique qu’aucune victime n’est à déplorer.

Lorsque le Typhoon Melor s’est éloigné vers l’Ouest, la dépression tropicale Onyok a touché terre dans à l’est de l’île de Mindanao, apportant des pluies continues qui ont causé des inondations et des glissements de terrain dans certaines provinces. Ces événements catastrophiques multiples ont rendu la vie extrêmement difficile pour les communautés, dont certaines ont été touchés par des vagues répétées des inondations.

Inondations a Candaba, Luzon Central, Philippines - Photo Reuters - décembre 2015
Inondations a Candaba, Luzon Central, Philippines – Photo Reuters – décembre 2015

Le Conseil de gestion de l’agence nationale de réduction des risques de catastrophe (NDRRMC) a signalé que des trombes d’eau se sont abattues sur l’archipel, frappé tour à tour par le typhon Melor puis par la dépression tropicale Onyok. Des zones d’habitat, situées près de cours d’eau au nord de Manille, étaient sous trois mètres d’eau tandis que des pluies abondantes continuaient de tomber sur la région. Plus de 65 000 familles soit environ 290.000 personnes ont été déplacées dans des centres d’accueil.

Le Nord des Philippines avait déjà été frappé en octobre 2015 par le puissant typhon Koppu.

Koppu a généré des vents très violents et s’est accompagné de pluies diluviennes exceptionnelles surtout sur la moitié nord de l’archipel. Record de précipitations : le 19 octobre,il est tombé, en 24 heures, 1317 mm au barrage de San Roque, soit l’équivalent de deux ans de pluie sur Paris. Ce typhon a surtout touché la partie Nord de l’archipel qu’il a abordé en catégorie 4 avec des vents à plus de 200 km/h sur le littoral nord-est du pays. Il a progressé très lentement et les pluies torrentielles ont été particulièrement durables avec des cumuls de pluie qui ont dépassé localement 1 000mm. Des inondations, des glissements de terrain et des coulées de boue se sont produits provoquant la mort de 54 personnes et 16 000 personnes ont été déplacées.

Typhon Koppu - Octobre 2015
Typhon Koppu – Octobre 2015

Dans l’hémisphère Nord, la saison cyclonique a été exceptionnelle avec 22 phénomènes de catégorie 4 ou 5. Alors qu’un seul ouragan a été observé sur l’Atlantique, 21 ont sévi sur le Pacifique où les eaux étaient particulièrement chaudes cette année en raison d’un épisode El Niño de très forte intensité.

Dans le but de gérer ces conditions extrêmes, le NDRRMC (National Disaster Risk Reduction and Management Council) s’est doté de structures permettant d’assurer l’adaptation et la résilience des Philippins au plan national, régional et local dans le cadre d’un développement durable. Tout repose sur un Plan National de Réduction de Risque de Catastrophe et de Gestion pour la période 2011-2028 (NDRRMP). Des objectifs,des indicateurs et des actions ont été fixés, 
des agences principales, mettant en œuvre des partenaires et différents domaines d’intervention.

Réponse catastrophe - Typhon Melor (Nona) - NDRRMC
Réponse catastrophe – Typhon Melor (Nona) – NDRRMC (cliquer pour accéder au rapport – bilan)

Pour plus de détails sur la prévention : Plan d’aménagement national et de réduction des risques de catastrophe (2011-2028)

NDRRMP_Front

Une réflexion sur “Bilan des tempêtes et typhons aux Philippines (2015)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s