jonas_012216_89

Impacts de la tempête hivernale Jonas aux Etats-Unis


Vue 3D du GPM (Global Precipitation Measurement) de la NASA montrant l’intensité des précipitations apportées par la tempête

On Jan. 23, at 7:39 a.m. EST the GPM core observatory saw massive amounts of moisture being transported from the Atlantic Ocean over states from New York westward through West Virginia. Credits: NASA/JAXA/SSAI, Hal Pierce
On Jan. 23, at 7:39 a.m. EST the GPM core observatory saw massive amounts of moisture being transported from the Atlantic Ocean over states from New York westward through West Virginia.
Credits: NASA/JAXA/SSAI, Hal Pierce

La tempête hivernale Jonas qui s’est abattue ce week-end sur l’Est des Etats-Unis est considérée comme historique et a fait au moins 25 morts.

« Nous sommes dans l’ère des événements climatiques extrêmes », a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio, estimant que des phénomènes de cette ampleur allaient désormais devenir habituels.

 

Etendue sur la côte Est des Etats-Unis, entre New York et Washington, dans une zone très urbanisée et très densément peuplée, la tempête Jonas a affecté plus de 85 millions de personnes.

A New York, la tempête étant plus grave que prévue, les bus ont cessé de circuler à la mi-journée de samedi. Toute la circulation a été interdite en début d’après-midi, sauf services d’urgence, pour une durée indéterminée. Les parties aériennes du métro ont également été fermées, mais le maire a précisé samedi soir dans une conférence de presse que le métro souterrain resterait ouvert. Les trains de banlieue ont été suspendus. Près de 200.000 personnes ont été affectées par des coupures de courant qui étaient loin d’être rétablies dimanche matin.

Le phénomène météorologique, surnommé « Snowzilla » par le quotidien « Washington Post » en référence au destructeur lézard géant Godzilla, avait été largement anticipé, déclenchant une ruée dans les supermarchés avant la tempête. Ici, à New York, le 23 janvier 2016. paralyse-par-une-tempete-de-neige-historique - Le Monde
Le phénomène météorologique, surnommé « Snowzilla » par le quotidien « Washington Post » en référence au destructeur lézard géant Godzilla, avait été largement anticipé, déclenchant une ruée dans les supermarchés avant la tempête. Ici, à New York, le 23 janvier 2016 – Le Monde

Il s’agit de la deuxième plus forte tempête de neige depuis 1869. Ce qui a occasionné en un peu plus de 24 heures de très abondantes chutes de neige.

  • 83 centimètres tombés en 24 heures à Purcellville, dans le nord-ouest de Washington, en Virgine.
  • 68 centimètres de neige à New York, à Central Park, à 2,5 centimètres du record historique de 2006.
  • 52 cm à l’aéroport de La Guardia.
  • 45,2 cm sont tombés à Washington (quatrième record de chutes de neige dans l’histoire de la capitale américaine).
  • L’aéroport international de Baltimore-Washington a décroché un record de 74,2 cm et le total régional le plus élevé (106,7 cm) est celui relevé à Glengarry en Virginie-Occidentale.

La tempête à Washington

Tempête Jonas à Washington, le 24 janvier 2016
Tempête Jonas à Washington, le 24 janvier 2016

11 000 vols ont été annulés durant le week-end. Tous les vols étaient annulés de et vers les trois aéroports de La Guardia, Newark et John F Kennedy.

Onze Etats et le district fédéral de Washington ont été placés en état d’urgence dès vendredi : Etats de la Caroline du Nord, du Delaware, de la Georgie, du Kentucky, du Maryland, du New Jersey, de New York, de la Pennsylvanie, de la Virginie, de la Virginie-Occidentale, et du Tennessee. Sans oublier le disctrict fédéral de Washington.

Enfin, la tempête Jonas a également provoqué des inondations dans les localités  de la côte atlantique, entraînant la fermeture de routes et l’évacuation d’habitants. Ces inondations conjuguées avec la marée de samedi matin a provoqué une submersion dans les rues de certaines villes.

  • À Ocean City (Maryland), l’eau a submergé les équipements électriques qui alimentent le centre-ville, privant d’électricité des centaines d’abonnés.
  • Dans le comté de Cape May (New Jersey) de nombreuses propriétés ont été inondées, dont les dommages ne sont pas encore évalués.
  • Inondations également sur les routes dans le Delaware…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s