Nouveau séisme de magnitude 7 à Kumamoto (Japon) (Mise à jour 16 avril 2016)


Article en cours de révision permanente (16 avril 2016)
Un nouveau séisme de magnitude 7.0 a eu lieu dans l’île de Kyushu au Japon le 16 avril à 1h25 heure locale (15 avril 16h25 UTC) selon l’USGS et la JMA, à 1 km à l’OSO de Kumamoto-shi, île de Kyushu au Japon à une profondeur de 10 km.

Localisation séisme 15 avril 2016 (UTC) Source : USGS
Localisation séisme 15 avril 2016 (UTC) Source : USGS

Ce nouveau tremblement de terre dans la région de Kyushu était beaucoup plus fort et a frappé une zone plus large que celui de jeudi. Le violent séisme a été largement ressenti localement et dans ue zone plus large. Des modèles informatiques de l’USGS ont évalué qu’environ 26 millions de personnes à travers la région pourraient avoir senti le tremblement de terre, dont environ 1,1 million de personnes qui de façon violente.
Toujours selon l’USGS, ce séisme correspond à une alerte rouge avec de lourdes pertes économiques et de nombreuses pertes humaines en raison de la grande extension du séisme.

Bilan humain provisoire : le bilan s’alourdit à au moins 41 décès près de la ville de Kumamoto après ce second séisme et plus 1600 personnes blessées. 90 000 personnes ont été évacuées dont 300 riverains d’un barrage qui menace de s’effondrer. Des personnes sans toit, ont trouvé refuge dans des centres d’accueil, tandis que plus de 100 000 foyers étaient toujours privés d’eau, d’électricité et de gaz.

Dégâts matériels :

De nombreux bâtiments se sont effondrés et d’autres ont été très endommagée, certains ont été littéralement balayés par de grands glissements de terrain. Contrairement au précédent séisme, qui a affecté surtout des maisons vétustes, celui-ci a endommagé ou fait basculer des bâtiments plus importants à travers la préfecture de Kumamoto, à quelque 900 km de Tokyo.

Destructions et glissements de terrains

A residential area of Mashiki Photograph: Yusuke Ogata/AP
A residential area of Mashiki
Photograph: Yusuke Ogata/AP

Le survol d’un hélicoptère montre le glissement de terrain massif après le second tremblement de terre (Crédit:TBS)

For continuing LIVE coverage, click here to follow us on Twitter

Photos The Guardian
————————————————————-

Jeudi matin, l’exécutif a déclaré l’état de catastrophe naturelle et a dépêché sur place des moyens supplémentaires d’intervention et de secours, dont des soldats des forces d’autodéfense.Le bilan provisoire, au lendemain du tremblement de terre de forte intensité à Kumamoto, est de 9 morts et plus de 1 000 blessés (53 en état grave), alors que les équipes de secours continuaient à rechercher des survivants sous les décombres. La plupart des victimes se trouvait dans la ville de Mashiki, à l’épicentre du séisme, à seulement 10 km de profondeur et la plus touchée, ainsi que dans des zones situées autour de Kumamoto. Plus de 40.000 personnes ont trouvé refuge dans environ 500 sites ouverts par la préfecture.

Le Japon est l’une des zones sismiques les plus actives de la Terre et il est frappé par environ 20% des séismes mondiaux de magnitude 6,0 ou plus. Les sismographes enregistrent des événements toutes les cinq minutes, en moyenne.

Très tôt, ce pays a appris les stratégies à appliquer pour atténuer les dommages et le nombre de victimes. Le Japon utilise certaines des meilleures pratiques de construction de bâtiments et il a également mis en place un système d’alerte précoce sophistiqué : grâce aux premières ondes (ondes P) que produit un tremblement de terre et qui précèdent toujours les secousses (ondes S), l’agence météorologique japonaise (AMP) est capable d’informer la population des séismes quelques secondes ou dizaines de secondes avant qu’ils ne se fassent ressentir (information donnée à la télévision, ainsi qu’à la radio, information directe pour les entreprises, information directe pour les particulier qui sont équipés d’un récepteur individuel, portable).

Selon Gavin Hayes, géophysicien à l’US Geological Survey (USGS), ce dernier tremblement de terre risque d’entraver l’opération de sauvetage entreprise vendredi 15 avril et les dégâts devraient être importants du fait de la faible profondeur de l’épicentre et de la longueur plus importante de la ligne de faille (Source : BBC).

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s