Le sarcophage de la centrale en juillet 2015

Tchernobyl, 30 ans après…


Le 26 avril 1986, il y a 30 ans, se produisait la plus importante catastrophe nucléaire de l’histoire à Tchernobyl en Ukraine (faisant partie à l’époque de l’Union Soviétique).

A l’occasion du 30e anniversaire de cette catastrophe, Planète Vivante a choisi de recenser une série d’articles et d’émissions pertinents sur ce thème.

France Culture a proposé une Semaine spéciale « science & catastrophes » du 16 au 22 avril 2016. Ces émissions sont particulièrement intéressantes pour réfléchir à la vaste question qui se pose sur « l’après-catastrophe » que celle-ci soit industrielle ou naturelle et qui entraîne une chaîne de questionnement sur la reconstruction, les zones d’exclusion, les zones inconstructibles, mais aussi les impacts sanitaires au sens large du terme, les impacts sociaux, économiques et politiques.

Tchernobyl, Fukushima, Bhopal, AZF , autant de catastrophes qui ont marqué l’histoire. Comment les territoires peuvent-ils se relever de tels évènements ? Quelles leçons en a-t-on tiré ? Comment peut-on définir la résilience ?

Françoise Zonabend, une ethnologue à la Hague, trente ans après ! La Hague, paysage tranquille de bord de mer, aujourd’hui synonyme de centrale nucléaire, où peu de temps avant Tchernobyl, une jeune éthnologue, Françoise Zonabend, décida de s’y établir pour en faire son terrain d’études ; un choix fait contre l’avis de son responsable de laboratoire, et sans réaliser alors l’enjeu des travaux de recherche qu’elle allait y mener.

Usine de retraitement de la Hague - Morpheus2309 at de.wikipedia - CC - 19 July 2008
Usine de retraitement de la Hague – Morpheus2309 at de.wikipedia – CC – 19 July 2008

Les zones contaminées sont des laboratoires d’observation de la nature confrontée aux radiations.

A écouter également sur France Culture, cette semaine, les émissions suivantes :

Planète Vivante recommande également la lecture de l’article sur le site scientifique de The Conversation, publié le 26 avril 2016: « À Tchernobyl comme à Fukushima, faune et flore durablement touchées« , écrit par Timothy A. Mousseau, Professor of Biological Sciences, University of South Carolina.
[…] « Dix jours durant, d’énormes quantités de rejets radioactifs furent relâchées dans l’atmosphère, contaminant de vastes zones en Europe et en Eurasie. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a estimé que Tchernobyl avait rejeté 400 fois plus de substances radioactives que la bombe qui s’abattit sur Hiroshima (Japon) en 1945.
Trois décennies plus tard, on détecte encore la présence de césium radioactif dans certains produits alimentaires. Et de vastes portions d’Europe centrale, de l’Est et du Nord, connaissent de tels taux de radioactivité que les animaux, plantes et champignons qui s’y trouvent ne sont absolument pas comestibles pour l’homme. » […]The Conversation

Timothy A. Mousseau, Professor of Biological Sciences, University of South Carolina

La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation.

A lire également sur les impacts sanitaires, The Conversation : « Tchernobyl, épidémiologie d’une catastrophe » article publié le 26 avril 2016 par  Deputy Section Head Section of Environment and Radiation at IARC, International Agency for Research on Cancer (IARC)

La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation.

Sur Arte ce soir 26 avril 2016 THEMA « Tchernobyl, Fukushima, vivre avec »
Trente ans après la catastrophe de Tchernobyl, le 26 avril 1986, cinq ans après celle de Fukushima, le 11 mars 2011, que sait-on des conséquences à court, moyen et long termes d’une contamination qui continue d’affecter l’environnement et la chaîne alimentaire ? À quelles conditions, en courant quels risques, les populations concernées ont-elles continué à vivre sur place ?

Dossier complet sur Arte

Sur le site d’ARTE voir la Carte interactive : un état des lieux du nucléaire en Europe

Carte interactive Tchernobyl
Carte interactive Tchernobyl – Credits: www.espacioblanco.de / www.frank-robnik.de

Une réflexion sur “Tchernobyl, 30 ans après…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s