Ouragan Ike - Earth Observatory

Prévisions et Prévention – Saison des Ouragans 2016 : Atlantique, Caraïbes, Nord-Est et Centre Pacifique


Fin mai 2016, le Centre de prévisions de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration des Etats-Unis) prévoyait une saison cyclonique (du 1er Juin au 30 Novembre) proche de la normale dans l’Atlantique, avec une probabilité à

  • 70% de 10 à 16 tempêtes nommées (vents de 39mph – 60 km/h ou plus).
  • dont 4 à 8 qui pourraient devenir des ouragans (vents de 74 mph ou plus – 120 km/h ou plus)
  • incluant 1 à 4 ouragans majeurs de catégorie 3,4 ou 5 (vents de 111 mph ou plus – 178 km/h ou plus)
Prévisions NOAA saison cyclonique Atlantique 2016
Prévisions NOAA saison cyclonique Atlantique 2016

Toutefois, les tendances actuelles qui influencent la formation des tempêtes de l’ Atlantique rendent particulièrement difficile l’établissement de prévisions précises. El Niño se dissipe et le Centre de prévision du climat de la NOAA prévoit à 70% la probabilité de la présence de La Niña pendant les mois de pointe de la saison des ouragans, d’Août à Octobre, phénomène favorisant une plus grande activité des ouragans. Cependant, les prévisions des modèles actuels montrent l’incertitude des impacts de La Niña :

  • une saison quasiment normale est probable à 45 %
  • une saison supérieure à la normale est probable à 30%
  • une saison inférieure à la normale est probable à 25%

Résumé graphique de prévisions pour les 3 zones :

Source NOAA
Source NOAA

Comme chaque année, la NOAA a organisé une semaine de préparation aux ouragans du 15 au 21 Mai 2016. Cette préparation était destinée aux personnes vivant dans des zones à risque d’ouragans au titre de la prévention des risques. Elle est fondée sur des thématiques se rapportant à la reconnaissance des risques pour les personnes dans les régions où ils vivent, notamment les risques de submersion par des ondes de tempêtes directement induites par les ouragans et la préparation par les autorités de plans d’évacuation qui en découlent.

The Federal Alliance for Safe Homes (FLASH) ® (Alliance Fédérale pour la sauvegarde des habitations) a mené une enquête en ligne et par téléphone de organes de secours dans 222 villes côtières, comtés, paroisses et régions du Texas au Maine afin de recenser les ressources disponibles sur des zones d’évacuation locales et a effectué une cartographie interactive des zones inondables dans le cas des ondes de tempête entraînant une submersion selon les catégories d’ouragans.

Carte interactive : « Storm Surge Inundation »

Storm Surge Inundation (SLOSH Maximum of Maximums) This web map displays a seamless national map of near worst case storm surge flooding (inundation) scenarios using the National Weather Service (NWS) SLOSH model maximum of maximums (MOMs) product for different hurricane wind categories at a high tide Source : NOAA Maps Arcgis
Storm Surge Inundation (SLOSH Maximum of Maximums)
This web map displays a seamless national map of near worst case storm surge flooding (inundation) scenarios using the National Weather Service (NWS) SLOSH model maximum of maximums (MOMs) product for different hurricane wind categories at a high tide
Source : NOAA Maps Arcgis

Cet outil permet aux autorités locales et aux habitants d’évaluer les risques dans les zones potentiellement touchées par les inondations lors du passage des ouragans sur la côte orientale des Etats-Unis et dans le golfe du Mexique. Il permet également de noter que ce risque n’est pas cantonné aux lignes de côtes mais peut toucher, selon l’intensité des phénomènes, l’intérieur dans un certain nombre de cas.

Un second outil a été mis en place par l’USGS (Bureau d’Etudes Géologiques des Etats-Unis) afin d’aider la prévision des effets d’ondes de tempête sur les côtes américaines. Il s’agit de nouveaux modèles développés par le US Geological Survey qui prédisent, plus précisément, où l’érosion des plages et les inondations côtières auront lieu pendant les ouragans et tempêtes. Ces prévisions qui pourraient sauver des vies sont accessibles au public, en ligne, pour les zones habitées susceptibles d’être frappées par un ouragan environ 36 heures avant qu’il ne touche terre. Par ailleurs, dans un programme pilote, dès cette année, les gestionnaires des urgences et les prévisionnistes dans les régions côtières de la Floride, de Caroline du Nord et du Massachusetts auront accès à des prévisions, heure par heure, permettant de mesurer les impacts potentiels d’un ouragan ou d’une tempête sur les zones côtières.

Exemple d’un prévision d’onde de tempête (Ouragan Joaquim, 2015 à Kitty Hawk, Caroline du Nord)

As a USGS model predicted (left), Hurricane Joaquin overwashed this Kitty Hawk, North Carolina road in 2015 (right). Public Domain
As a USGS model predicted (left), Hurricane Joaquin overwashed this Kitty Hawk, North Carolina road in 2015 (right). Public Domaine

Ce modèle de l’USGS fonctionne à partir des informations provenant des prévisions d’ondes de tempête du National Hurricane Center et des modèles de prévision des ondes de tempêtes de la NOAA (synchronisation hauteur et laps de temps entre le déferlement des vagues). Le modèle ajoute également des informations sur le degré d’inclinaison des plages et prévoit jusqu’où les vagues déferleront,  ainsi que le rôle de « barrière » joué par les îles (cf. copie d’écran ci-dessus), donc le niveau de submersion à l’arrière du front de côte. Des indications très utiles pour la gestion des évacuations.

En 2015 , l’USGS a commencé à fournir des informations détaillées de la prévision des changements côtiers développés par H. Stockdon, océanographe, et d’ autres chercheurs, destinées aux gestionnaires des aides d’urgence et aux citoyens. Ces prévisions fournissent des informations importantes sur les côtes du Golfe du Mexique et les plages de sable fin de la côte Atlantique chaque kilomètre.

Exemple d’une copie d’écran à partir du modèle USGS Coastal Change Hazards Portal

Carte interactive "USGS Coastal Change Hazards Portal"
Carte interactive « USGS Coastal Change Hazards Portal »

Quand un ouragan devra frapper les côtes des Etats-Unis, il sera particulièrement intéressant de se référer à ce modèle qui montre 3 types d’impacts possibles : érosion des plages, des dunes et inondation côtière au point d’impact prévu de l’ouragan. Le modèle rend ces informations facilement accessibles au public en proposant des scénarios dans le cas des ouragans de catégorie allant de 1 à 5 tout le long de la côte orientale des Etats-Unis et du Golfe du Mexique

Enfin, une nouvelle version de la modification du trait de côte est testée avec le Service Météorologique national pour les mêmes types de prévisions à une échelle de 300 mètres. Il fonctionne en continu et peut donc donner des prévisions sur le changement du trait de côte quelles que soient les conditions climatiques, y compris en temps normal, sans phénomènes dangereux.

A consulter : la page de ce blog « Cyclones, Ouragans, Typhons » (en cours d’actualisation)

Une réflexion sur “Prévisions et Prévention – Saison des Ouragans 2016 : Atlantique, Caraïbes, Nord-Est et Centre Pacifique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s