1909v1_20160809-northwestpass

Arctique : passage du Nord-Ouest presque ouvert…


La présence humaine augmente dans les hautes latitudes et à la mi-Août, le passage du Nord-Ouest, qui relie les océans Atlantique et Pacifique du Nord, était presque libre de glace. Durant une majeure partie de l’année, le passage du Nord-Ouest est gelé. Mais pendant les mois d’été, la glace fond et se décompose à des degrés divers. L’image satellite infra-rouge capturée le 9 Août 2016 montre qu’un chemin d’eau libre apparaît sur la majeure partie du trajet entre le golfe d’Amundsen et la baie de Baffin.

Visible Infrared Imaging Radiometer Suite (VIIRS) on the Suomi NPP satellite capturée le 9 août 2016 - Source : Earth Observatory/NASA
Visible Infrared Imaging Radiometer Suite (VIIRS) on the Suomi NPP satellite capturée le 9 août 2016 – Source : Earth Observatory/NASA

Le fait que les températures durant l’hiver et le printemps ont été élevées (supérieures aux moyennes) signifie, selon le scientifique W. Meier de la NASA, que la couche de glace saisonnière qui s’est reformée depuis la fin de l’été dernier, et qui correspond au type de glace trouvé dans la plupart du Passage du Nord-Ouest, est plus mince que la normale. Elle peut donc  glace fondre plus facilement, se briser et s’évacuer (source Earth Observatory/NASA).

Si on compare cette image avec celle du 9 août 2013, on constate que la glace était beaucoup plus étendue.

Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer (MODIS) du satellite Aqua, capturée le 9 août 2013 - Source Earth Observatory/NASA
Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer (MODIS) du satellite Aqua, capturée le 9 août 2013 – Source Earth Observatory/NASA

Il est important de souligner que des passages libres de glace en été pourraient permettre à des navires de commerce de traverser l’Arctique canadien pour acheminer des cargaisons entre l’Europe et l’Asie. Le trajet serait plus court de 9 000 km par rapport à la route passant par le canal de Panama et plus court de 17 000 km que par la route du Cap Horn contournant l’Amérique du Sud. Cette nouvelle possibilité aura des répercussions non seulement sur l’environnement, mais aussi sur l’économie mondiale et la sécurité, en raison du nombre de nations en concurrence pour obtenir des droits à des voies maritimes et des ressources nouvellement accessibles dans l’Arctique. Les spécialistes du climat sont particulièrement préoccupés par la diminution de la glace de mer. En effet,  la glace de mer réfléchit jusqu’à 80% du rayonnement solaire qu’il reçoit dans l’ espace alors que l’océan, plus sombre en réfléchit peu (albédo du système Terre-atmosphère). Avec la fonte étendue de la glace de mer, la surface sombre de l’eau de l’océan absorbera beaucoup plus d’énergie solaire, conduisant à un réchauffement supplémentaire de l’atmosphère, ce qui conduira à une augmentation du réchauffement climatique. Les scientifiques étudient activement les effets de cette boucle de rétroaction positive comprendre et prédire comment la diminution observée de la banquise arctique aura une incidence sur le système climatique mondial (Source : Environmental Visualization Laboratory (11 août 2016).

A lire en complément l’interview de Peter Wadhams dans The Guardian (21/08/2016) sur ce thème

Source de l’image satellite figurant en haut de l’article : NOAA Environmental Visualization Laboratory (2016, August 11) Suomi NPP sees the Northwest Passage. Accessed August 18, 2016.

Une réflexion sur “Arctique : passage du Nord-Ouest presque ouvert…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s