Lancement de la COP 22 à Marrakech – 7 novembre 2016


La 22e Conférence sur les changements climatiques a été officiellement lancée, ce matin, 7 novembre, lors d’une cérémonie d’ouverture à laquelle était présents Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères et président de la COP22, Ségolène Royal, présidente de la COP21 et ministre française de l’Environnement, de l’énergie et de la mer, Hoesung Lee, président du GIEC, Mohamed Larbi Belcaid, maire de la ville de Marrakech, et Patricia Espinosa, secrétaire exécutive de la CCNUCC, devant l’assemblée des délégués.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans l’après-midi, le président de la COP 22,Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères du Maroc, a tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a répondu aux questions des journalistes sur les priorités de cette COP:

  • montée en puissance de l’aide financière aux pays en développement
  • renforcement de capacité
  • transferts de technologie

expliquant qu’il y a déjà eu beaucoup d’initiatives et d’annonces. Selon, S. Mezouar, tous les groupes de travail et le comité scientifique ont réfléchi ensemble sur les mécanismes de rapprochement entre projets, initiatives et financement.

En ce qui concerne le financement, il a rappelé que la feuille de route de 100 milliards de $ figure dans les annexes de l’Accord de Paris et que ce financement doit être structuré. Il existe actuellement des financements verts qui n’ont pas tous été labellisés et des financements nationaux et régionaux. Il va donc falloir les structurer et faire preuve de cohérence afin de les rendre crédibles et pour qu’ils soient plus fluides et plus accessibles pour les Etats. Pour s’engager dans une politique durable, principalement dans les pays en développement, la priorité est de susciter la confiance par la définition des règles de transparence et la vérification des engagements nationaux. Ces financements devront porter sur :

  • les énergies renouvelables
  • l’agriculture
  • l’eau
  • les forêts
  • et l’adaptation.

Sur la question du renforcement de capacité, des travaux été effectués sur les réseaux d’expertise qui existent déjà, la création de nouveaux réseaux et leur regroupement.

Quant aux transferts de technologie, il a souligné que le plus important est d’en acquérir la maîtrise par la pratique.

Revoir la vidéo en streaming de la conférence de presse ICI

A lire en complément : Un an après l’accord de Paris, une COP22 pour trouver comment sauver concrètement le climat (Huffington Post)

—————

Liens :

Mise à jour de la page spéciale Planete VivanteCOP22- CMP12 Conférence de Marrakech 2016 sur le climat

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s