matthew-modis-oct4

Bilan de la saison cyclonique 2016 au-dessus de la normale depuis 2012


Aujourd’hui, 30 novembre 2016, se termine officiellement la saison des ouragans pour l’Atlantique mais aussi pour le Pacifique central et le Pacifique oriental. Selon les scientifiques de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration -USA), les trois régions ont connu des saisons supérieures à la normale.

1) Saison de l’Atlantique

Dans  l’Atlantique, ce fut la première saison supérieure à la normale depuis 2012. L’Atlantique a connu

  • 15 tempêtes nommées
  • dont 7 ouragans (Alex, Earl, Gaston, Hermine, Matthew, Nicole, et Otto)
  • parmi lesquels 3 étaient des ouragans majeurs (Gaston, Matthew et Nicole).

Rappel des prévisions de la NOAA : 12 à 17 tempêtes nommées, dont 5 à 8 ouragans, dont 2 à 4 pouvant devenir des ouragans majeurs (août 2016).

Saison ouragans Atlantique 2016 - communiqué NOAA
Saison ouragans Atlantique 2016 – communiqué NOAA

5 tempêtes nommées ont touché terre aux États-Unis au cours de 2016, nombre le plus élevé depuis 2008 qui en avait connu 6. La tempête tropicale Bonnie et l’ouragan Matthew ont frappé la Caroline du Sud. Les tempêtes tropicales Colin et Julia, ainsi que l’ouragan Hermine, ont touché terre en Floride et Hermine a été le premier ouragan à toucher terre en Floride depuis Wilma en 2005.

Plusieurs tempêtes de l’Atlantique ont touché terre à l’extérieur des États-Unis au cours de 2016 : la tempête tropicale Danielle au Mexique, l’ouragan Earl au Belize, l’ouragan Matthew en Haïti, à Cuba et aux Bahamas, et l’ouragan Otto au Nicaragua.

La tempête la plus forte et la plus longue de la saison était Matthew, qui a atteint un maximum de vents de surface soutenus de 257 km/h (160 miles par heure) et est devenu un ouragan majeur pendant huit jours du 30 septembre au 7 octobre. Matthew est le premier ouragan de catégorie 5 dans le bassin de l’Atlantique depuis Felix en 2007.

Damage in Jeremie, Haiti, from Hurricane Matthew is seen from above in this image taken Thursday, Oct. 6, 2016. (MINUSTAH)
Dommages à Jeremie, Haiti, causés par l’ouragan Matthew- Photo aérienne prise le Jeudi 6 octobre 2016 (MINUSTAH).

Matthew s’est intensifié le 30 septembre sur la mer des Caraïbes, passant au stade d’ouragan majeur, et est ainsi devenu le premier ouragan majeur dans cette région depuis Poloma en 2008. Il a touché terre en catégorie 4 en Haïti, à Cuba et aux Bahamas, causant d’importants dégâts et la perte de nombreuses vies. Il a ensuite touché terre, à nouveau, le 8 octobre au stade d’ouragan de catégorie 1 aux Etats-Unis près de McClellanville en Caroline du Sud.

Les inondations de l' ouragan Matthew recouvre en partie l' Interstate 95, les maisons et les entreprises à Lumberton, Caroline du Nord, le mercredi 12 octobre 2016. Les gens ont reçu l' ordre d'évacuer, et les responsables ont averti que certaines communautés pourraient être inaccessibles en raison des routes coupées ou des ponts fermés. (AP photo / Chuck Burton)
Les inondations de l’ ouragan Matthew recouvre en partie l’Interstate 95, les maisons et les entreprises à Lumberton, Caroline du Nord, le mercredi 12 octobre 2016. Les gens ont reçu l’ ordre d’évacuer, et les responsables ont averti que certaines communautés pourraient être inaccessibles en raison des routes coupées ou des ponts fermés. (AP photo / Chuck Burton)

Matthew a provoqué des ondes de tempête ainsi qu’un forte érosion des plages en Floride et en Caroline du Nord, et a apporté plus de 250 mm de précipitations provoquant des inondations sur une grande partie de Caroline du Sud et du Nord qui ont été responsables de la majorité des pertes de vie en raison d’inondations intérieures les plus importantes depuis les pluies torrentielles de l’ouragan Floyd avaient provoqué des inondations généralisées et historiques dans l’est de la Caroline du Nord en 1999.

«La force de l’ouragan Matthew, ainsi que le nombre accru de tempêtes ayant touché terre aux etats-Unis durant cette saison, ont été liés à de grandes zones de faiblesse exceptionnelle du cisaillement vertical des vents qui a résulté d’une crête de haute pression persistante dans l’atmosphère moyenne et supérieure sur la mer des Caraïbes et l’ouest de l’océan Atlantique. Ces conditions, ainsi que les eaux très chaudes des Caraïbes, ont contribué à alimenter le renforcement rapide de Matthew. » selon Gerry Bell (Ph.D.),prévisionniste pour la saison des ouragans, au Centre de prévision du climat de la NOAA.

2) Saison du Pacifique Est et central

Dans le Pacifique Est (côté Asie), on a dénombré

  • 20 tempêtes nommées au cours de 2016
  • dont 10 ouragans
  • dont 4 sont devenus des ouragans majeurs.

La période de juillet à septembre est celle des trois mois les plus actifs.

Saison ouragans Pacifique 2016 - communiqué NOAA
Saison ouragans Pacifique 2016 – communiqué NOAA

Rappel des prévisions de la NOAA des typhons pour le Pacifique oriental : 13 à 20 tempêtes nommées, dont 6 à 11 ouragans, 3 à 6 pouvant devenir des ouragans majeurs.

Dans le Pacifique Ouest (côté US)  il y a eu

  • 7 tempêtes nommées au cours de 2016
  • 3 ouragans
  • dont 2 ouragans majeurs.

La tempête tropicale Darby a touché terre sur la grande île d’Hawaii, première fois dans l’histoire que deux tempêtes en trois ans ont frappé la grande île (Darby en 2016 et Iselle en 2014).

Une récapitulation avec trajectoires, photos et impacts sera disponible dans les jours à venir sur ce blog sous la forme d’une page spéciale saison 2016 pour l’Atlantique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s