Ouragan Sam et ondes tropicales dans l’Atlantique


L’ouragan majeur SAM qui s’était affaibli hier dans la journée s’est à nouveau renforcé cette nuit, et est redevenu un ouragan de catégorie 4. A l’heure actuelle, les îles-sous-le-vent ne sont pas encore dans le cône des prévisions de vent de Sam. L’ouragan devrait passer assez loin au Nord-Est de l’arc antillais d’ici mercredi, à une distance qui reste à préciser mais qui devrait être suffisamment grande pour éviter un impact direct sur les îles situées au Nord des Petites Antilles. Aucune île ne devrait être directement concernée ni par les pluies diluviennes du cœur du système, ni par les vents les plus forts. Toutefois il faut s’attendre à une dégradation de l’état de la mer avec un déferlement sur les côtes exposées et une forte houle. Un virage vers le nord de l’ouragan Sam est prévu pour vendredi.

Les autres zones perturbées dans l’Atlantique

Le Centre américain des ouragans « NHC » suit également le développement de deux ondes tropicales au large de la côte ouest de l’Afrique. Ces ondes sont des phénomènes propices à la formation de dépressions, de tempêtes tropicales et/ou d’ouragans.

Perspectives météorologiques tropicales graphiques sur 2 jours pour l’Atlantique

Source : NHC

Pour rappel, la saison des ouragans dans l’Atlantique Nord connaît son pic d’activité entre les mois d’août et d’octobre. Cette année, déjà 18 systèmes tropicaux nommés ce sont développés ce qui représente un total important. C’est surtout à la fin de l’été, que la température à la surface de la mer est la plus élevée. Actuellement elle varie entre 25°C et 30°C, voire plus de 30°C par endroits. La température de l’océan agit comme un moteur propice à la formation de nouveaux ouragans, mais aussi à la constitution de phénomènes intenses et qui se renforcent plus rapidement si cette température est très élevée. Les vents agissent également sur la formation de ces systèmes : des vents à cisaillement faible ou modéré (5 à 10 nœuds), comme en ce moment, accélèrent la formation des ouragans. C’est en raison de ces conditions environnementales propices que la formation d’une dépression tropicale est possible à 70% au cours des 48 prochaines heures et à 80% dans les 5 prochains jours dans le cas de l’onde tropicale n°1 et à 80% au cours des 48 prochaines heures et 90% dans les 5 prochains jours pour l’onde n°2 (voir la carte au-dessus). C’est pourquoi il est intéressant de suivre ces perturbations et ondes tropicales.

tweet de Rick Knabb (1)

(1)Richard ‘Rick’ Knabb est un météorologue américain qui a été le 11e directeur du National Hurricane Center du 4 juin 2012 au 12 mai 2017. Le 21 mars 2017, Knabb a annoncé son retour à The Weather Channel en tant qu’expert en météorologie tropicale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.