Japon : Séisme 7.3 (6.9 selon USGS) 21 novembre (20h59 UTC) et tsunami modéré (Mise à jour)


Un séisme de magnitude 7,3 selon l’agence nippone (6,9 selon l’institut géologique américain USGS), a eu lieu au large des côtes Nord du Japon, à 37km à l’Est-Sud-Est de Namie à 05 h 59 locale le mardi 22 novembre (20h59 UTC, le 21 novembre), à une profondeur de 11,4 km. Propagation de l’onde de choc du séisme #BREAKING; Map showing local ground acceleration as #Japan #earthquake propagated. #Japan … Continuer de lire Japon : Séisme 7.3 (6.9 selon USGS) 21 novembre (20h59 UTC) et tsunami modéré (Mise à jour)

Séisme Equateur : les normes anti-sismiques en cause


Un peu plus d’un mois après le tremblement de terre de magnitude 7.8 sur l’échelle de Richter qui a secoué l’Equateur, le bilan est très lourd et une politique d’évaluation et de reconstruction est en cours. Les autorités se concentrent sur le recensement des besoins essentiels de milliers de victimes, tandis que les travaux de déconstruction et nettoyage ont déjà commencé.

Des milliers de constructions ont été détruites, principalement dans la province côtière de Manabi mais également dans celle d’Esmeraldas. Le chef d’Etat équatorien, Rafael Correa, a évalué rapidement les dégâts à environ trois milliards de dollars et a averti que la reconstruction serait longue et accompagnée de mesures économiques drastiques et de hausses d’impôts (environ un milliard de dollars de recettes supplémentaires pour l’Etat). Mais il faudra encore attendre pour avoir un bilan chiffré exact. Les Nations Unies (ONU) ont lancé, dès le 16 avril, un appel d’aide urgent à la communauté internationale pour les trois prochains mois, soulignant que le séisme ayant frappé l’Equateur était  la plus grande catastrophe dans la région depuis le tremblement de terre en Haïti en 2010.

Rappel des chiffres officiels : voir la page spéciale Séisme Equateur 2016 (mise à jour permanente)

Les cantons de Pedernales, Manta, Chone y Portoviejo dans la province de Manabí, ainsi que ceux de Muisne et Atacames dans la province d’Esmeraldas ont été les plus touchés. Mais une grande partie du pays a été également affectée par le séisme (cf. carte de localisation).

Carte de localisation des deux provinces les plus touchées par le séisme - Fonds de carte Google Maps _ Cartographie Marie-Sophie Bock-Digne (Planète Vivante) 6 mai 2016
Carte de localisation des deux provinces les plus touchées par le séisme – Fonds de carte Google Maps _ Cartographie Marie-Sophie Bock-Digne (Planète Vivante) 7 mai 2016

Dès le 28 avril 2016, le président équatorien, Raphaël Correa, a promulgué un décret créant un comité de reconstruction et de réactivation du secteur économique et de l’emploi dans les zones affectées, destiné à la coordination de tous les acteurs du secteur public et privé, qui devra mettre sur pied des plans, des programmes et des projets. Ce comité sera constitué du Secrétariat National de Planification et de Développement, des ministres du Développement Social, de la Production et de l’Emploi, de la Sécurité Interne et Externe, du préfet de la province du Manabí et des maires des zones touchées. Le comité est chargé, dans un premier temps, du bon déroulement de l’étape d’urgence, puis de la reconstruction et simultanément de la remise en route des activités économiques (lire le paquet de mesures prises par le gouvernement dans l’article  « El Gobierno anuncia medidas de flexibilización en zonas afectadas » Geovanny Tipanluisa y Alexander García pour El Comercio – Utiliser le traducteur Google)

Continuer de lire « Séisme Equateur : les normes anti-sismiques en cause »

Equateur : Deux répliques de magnitude 6.8


Deux répliques, suite au séisme du 16 avril 2016, ont eu lieu dans la province d’Esmeraldas, ce mercredi 18 mai 2016 : La première, de magnitude 6,8, s’est produite mercredi à 02H57 heure locale (07H57 GMT), avec pour épicentre la station balnéaire de Mompiche (185 km à l’ouest de Quito) à une profondeur de 14,7 km, selon l’Institut géophysique équatorien. la seconde, de 6,8, est survenue vers … Continuer de lire Equateur : Deux répliques de magnitude 6.8

Séisme en Equateur : Cartographie, images satellites des zones affectées et aide humanitaire


De nombreux moyens permettent de localiser rapidement les destructions de bâtiments, les glissements de terrain, les routes endommagées, etc. afin, dans un premier temps, de permettre aux secours de se rendre dans les régions les plus touchées et parfois aussi les moins accessibles. Il s’agit d’études faites à partir de cartes (OpentreetMap) et d’images satellites pour que les missions de sauvetage et les organisations humanitaires onusiennes puissent localiser les zones les plus affectées et dresser rapidement des cartes de dommages actualisables.

1) Une cartographie participative, réalisée par des volontaires connaissant bien la région, a été organisée par l’intermédiaire de l’application OpenStreetMap qui avait déjà été utilisée lors du tremblement de terre en Haïti (article Planète Vivante) et au Népal. Dans le cas de l’Equateur (comme dans celui d’Haïti) les maisons, les édifices, les églises, les hôpitaux, les écoles, les collèges, les pharmacies, les locaux commerciaux et les espaces publics (parcs et places) n’apparaissaient pas avec des détails suffisants sur les cartes de Google Maps. Une campagne baptisée « MappingEcuador » dirigée par le géographe Daniel Orellana, professeur à l’Université du Cuenca, a permis de regrouper des spécialistes de la Faculté d’Informatique de l’Ecole Polytechnique Nationale (EPN) qui ont entrepris la cartographie des zones affectées(El Telegrafo).

Exemple de Pedernales (province de Manabi)

Pedernales (Equateur) - Province de Manabi - à gauche cartographie avant séisme, à droite cartographie après séisme OpenStreetMap
Sud de Pedernales (Equateur) – Province de Manabi – à gauche cartographie avant séisme, à droite cartographie après séisme OpenStreetMap
Cartographie de la ville de Pedernales sur OpenStreetMaps
Cartographie de la ville de Pedernales sur OpenStreetMap
Cartographie de Pedernales (détail) sur OpenStreetMap
Cartographie de Pedernales (détail) sur OpenStreetMap (Touche i pour la légende)

Les spécialistes impliqués dans ce projet affirment que 72 heures après le tremblement de terre, il était déjà possible de compter sur de meilleures cartes dans les zones sinistrées (El Telegrafo).

Des cartes ont été également complétées pour le canton de Portoviejo et la ville de Portoviejo, la ville d’Esmeraldas, Rocafuerte, Crucita, Manta, Chone… Pour plus de renseignements, se reporter directement à l’application OpenStreetMap.

Continuer de lire « Séisme en Equateur : Cartographie, images satellites des zones affectées et aide humanitaire »

Seisme 5.2 (magnitude réévaluée 4.9) en Charente Maritime France


Un séisme de magnitude 5.2 (revu à la baisse 4.9), situé à une profondeur de 15km, à 16km au SE de la Rochelle, a secoué la Charente-Maritime et les départements alentours, jeudi 28 avril à 8h46 selon le Bureau Central Sismologique Français (BCFS). Le réseau national de surveillance sismique (Rénass) avertit que des répliques sont possibles. Séisme fort 16km SE La Rochelle (dept 17, 28/04/16, 8h46 locale … Continuer de lire Seisme 5.2 (magnitude réévaluée 4.9) en Charente Maritime France