twitter

COP22- CMP12 Conférence de Marrakech 2016 sur le climat


 

7-18 Novembre 2016

Le temps de l’Action

2 sites indispensables pour comprendre et se tenir au courant durant les négociations :

  • le site de la COP22 Marrakech
  • le site/portail d’actualités de l’ONU sur les changements climatiques,  CCNUCC, Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (en français) et UNFCCC United Nations Framework Convention on Climate Change (en anglais)

D’autres sites importants et en corrélation avec la COP22 :

Presse :

Couverture spéciale COP22 du quotidien marocain Le Matin

Couverture spéciale COP22 sur le site Africanews (en français)

Suivre Planète Vivante sur paper.li : « The #COP Daily » : quotidien de l’info sur la COP 22

—————

Les organes de la COP22

En plus des 2 instances existantes, la COP (Conférence des parties) et la CMP (Conférence des Parties agissant comme Réunion des Parties au Protocole de Kyoto), une autre instance à été mise en place après l’accord de Paris, appelée CMA (Conférence pour la mise en œuvre de l’accord de Paris)

  • la COP est l’organe de décision suprême de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Elle « fait régulièrement le point de l’application de la Convention et de tous les autres instruments juridiques connexes qu’elle pourrait adopter et, prend dans les limites de son mandat, les décisions nécessaires pour favoriser l’application effective de la Convention » Elle a un aspect très technique ;
  • la CMP (en anglais = Conference of the Parties Serving as the Meeting of the Parties to the Kyoto Protocol) désigne les réunions des Parties au protocole de Kyoto. Il y en a une par an depuis 2005, date de l’entrée en vigueur du protocole ;
  • la CMA (Conférence pour la mise en oeuvre de l’Accord de Paris) doit instaurer les futures règles à appliquer découlant de l’accord signé à Paris et notamment la partie financière.

——————————

18 novembre 2016

Vidéos :

17 novembre 2016

Vidéos : 

16 novembre 2016

Vidéos :

La finance verte est l’un des axes primordiaux de la COP22. Elle se traduit par la mise en place de nouveaux mécanismes financiers pour accompagner la transition vers l’économie verte et implique ainsi l’ensemble des établissement financiers. La BMCE Bank of Africa est l’un de ces acteurs précurseur dans ce domaine. Comme l’explique M. Brahim Benjelloun Touimi, administrateur directeur général exécutif de la BMCE Bank of Africa: « la banque a commencé il y a longtemps à y croire. Il y a près de 20 ans que la dimension environnementale a commencé à être inscrite dans l’ADN stratégique du groupe », venait après une série d’engagement solennelle en faveur du développement durable. Par ailleurs, M. Benjelloun Touimi a mis en exergue la dimension africaine de la banque notamment pour implémenter cette vision de finance verte dans plusieurs pays africains.

15 novembre 2016

Vidéos :

Marrakech a réussi à mettre en évidence l’engagement du Maroc pour la lutte contre le réchauffement climatique et la protection de l’environnement. Matin TV vous propose à travers une quotidienne, de vivre l’ambiance de la COP autrement, de découvrir les différents espaces dédiés à cet événement historique et de partager avec vous les avis et impressions des participants, que ce soit des dirigeants, journalistes, des responsables, des associations.

Presse :

https://giphy.com/gifs/mer-de-glace-l0MYNytjfAqaCUv6M

—————

14 Novembre 2016

Presse :France Culture : Marrakech : même pas COP

L’électrisation de l’Afrique est l’un des grands enjeux de la COP22 qui s’achève cette semaine à Marrakech. Le Maroc mise sur le solaire et espère ouvrir la voie pour le continent.

 

Lors de l’inauguration de la nouvelle centrale solaire sénégalaise, à Bokhol, en octobre 2016. CRÉDITS : SEYLLOU/AFP
Lors de l’inauguration de la nouvelle centrale solaire sénégalaise, à Bokhol, en octobre 2016. CRÉDITS : SEYLLOU/AFP

Vidéos :

Acteur principal du traitement et de recyclage des déchets, Le Groupe Suez à travers sa participation à la COP 22 veut affirmer son engagement opérationnel pour la protection de l’environnement. « On est en train de voir émerger une économie nouvelle dans laquelle les entreprises prennent des engagements publics qu’elles sont obligées de réaliser. Ainsi, et dans le cadre de cette économie circulaire, toutes les entreprises, y compris les investisseurs, vont progressivement vers des solutions de bas carbone » explique M. Chaussade, DG du Groupe Suez. Il est également revenu sur les grands défis à relever pour lutter contre les changements climatiques et les actions menées par son groupe dans ce sens.

13 novembre 2016

Vidéos :

12 novembre 2016

 Les rondins de déchets végétaux sont chargés dans la chaudière. Ici dans l’usine de textile de Spinners & Spinners, au Kenya. CRÉDITS : MATTEO MAILLARD

Les rondins de déchets végétaux sont chargés dans la chaudière. Ici dans l’usine de textile de Spinners & Spinners, au Kenya. CRÉDITS : MATTEO MAILLARD

11 novembre

Vidéos :

Michel Prieur participe à la COP22 dans le cadre d’un réseau mondial des juristes de l’environnement. Il nous livre ici son point de vue sur les enjeux de la COP22, en premier lieu la mise en œuvre des accords climatiques ratifiées dans le cadre de l’Accord de Paris. Fervent défenseur des droits des déplacés environnementaux et de la cause climatique en général, M. Prieur note les avancées réalisées par le Maroc en matière de réglementation et d’instruments juridiques, en premier lieu la Constitution 2011 qui a introduit le droit de l’homme à l’environnement sain. Et de noter que le Royaume est précurseur sur ce point par rapport à l’international.

« La COP 22 va passer à une étape supérieure de mise en oeuvre de grandes décisions mondiales pour le grand bonheur de l’humanité ». C’est en ces termes que le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, invité de Matin TV a qualifié la COP 22. Tout en exprimant sa fierté de voir la réussite de cet événement planétaire, M. Elalamy est revenu sur la stratégie industrielle lancée au niveau national et sur son impact positif sur l’économie marocaine. Par ailleurs, le ministre a tenu a précisé que la composante environnementale est une partie intégrante de cette stratégie.

10 novembre 2016

Vidéos :

Parmi les acteurs qui œuvrent pour la sensibilisation à la protection de l’environnement, l’association Terre et Humanisme-Maroc s’active auprès des agriculteurs pour les encourager à adopter l’agroécologie. Fondée au début des années 2000, l’association mène des actions diverses de formation et d’appui aux initiatives locales des paysans, mais aussi la formation des porteurs de projet et des animateurs en agroécologie.

5 ans après sa thèse réalisée dans le Haut-Atlas, dans la vallée de Oued N’fiss, le biologiste et géographe, Daniel Maselli, revient sur les évolutions qu’a connu le Maroc et présente l’Espace jeunesse, mis à disposition des associations locales et des jeunes innovateurs tout au long de la COP 22, avec l’appui de la Coopération suisse. L’objectif étant «d’impliquer de manière très active la jeunesse pour créer notre futur et surtout leur futur».

9 novembre 2016

Vidéos :

Amine Ait Moumma, membre du comité de pilotage de la Conference Of Youth (COY 12) revient sur les moments forts de cet événement. «Organisé par la jeunesse pour la jeunesse » autour de la problématique du changement climatique, a COY12 a été marqué, selon le jeune militant associatif, par la présence lors de la cérémonie de clôture de Salaheddine Mezouar, président de la COP 22, Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC), Driss El Yazami, responsable du pôle de la société civile… Plus de 37 pays et 1800 jeunes ont répondu présents pour participer à cette rencontre internationale. Le but étant d’échanger et partager les résultats de leurs initiatives en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique. La sensibilisation est le mot d’ordre pour atteindre les objectifs et trouver les solutions durables, conclut-il.

Ayant participé à la COP21 en France, le sénateur Christian Cambon, également président du groupe interparlementaire d’amitié France-Maroc, a tenu a exprimé sa joie de pouvoir prendre part à cette COP 22 organisée au Maroc, un pays qu’il apprécie énormément. Dans sa déclaration au Matin TV, M. Cambon a fait le point sur les axes les plus important de cette conférence notamment la mise en oeuvre de l’Accord de Paris, la place de l’Afrique, le financement et le rôle des entreprises privées et de la société civile dans la promotion des stratégies de lutte contre les changements climatiques.

8 novembre 2016

Vidéos :

« Il faut agir avant, pendant et après la COP ». C’est le message livré par le président du pôle «Société civile» au sein du comité de pilotage de la COP 22, Driss El Yazami, lors de son entretien accordé au MatinTV. M. El Yazami est revenu sur les préparatifs et les priorités de cette conférence d’envergure mondiale. Il s’agit en premier lieu de l’Afrique qui est placée au cœur de la COP 22. Cette priorité est traduite par des actions notamment l’initiative AAA, le sommet des bourses africaines pour étudier la question du financement et la rencontre prévue des universités africaines pour promouvoir la recherche scientifique.

Presse :

 Gabriel dans sa plantation de khat. CRÉDITS : MATTEO MAILLARD

Gabriel dans sa plantation de khat. CRÉDITS : MATTEO MAILLARD
Global Greening - Source : The Guardian - Natural vegetation absorbs about a quarter of the carbon emissions created by burning fossil fuels. Photograph: Kuni Takahashi/Getty Images
Global Greening – Source : The Guardian – Natural vegetation absorbs about a quarter of the carbon emissions created by burning fossil fuels. Photograph: Kuni Takahashi/Getty Images

Un «verdissement» mondial de la planète a considérablement ralenti l’augmentation du dioxyde de carbone dans l’atmosphère depuis le début du siècle, selon une nouvelle recherche.(…)

The Guardian : « Wind turbines ‘could supply most of UK’s electricity’ »

Wind turbines 'could supply most of UK's electricity' - Source The Guardian - Dong Energy’s London Array windfarm. It is the UK’s largest windfarm operator. Photograph: Bloomberg via Getty Images
Wind turbines ‘could supply most of UK’s electricity’ – Source The Guardian – Dong Energy’s London Array windfarm. It is the UK’s largest windfarm operator. Photograph: Bloomberg via Getty Images
Water at England's beaches is cleanest on record - the Guardian - Dawlish Warren, a blue flag beach in south Devon, England. The money spent on avoiding pollution is thought to have contributed to a significant rise in people choosing to holiday at British beaches in 2016. Photograph: James D. Morgan/Getty Images
Water at England’s beaches is cleanest on record – the Guardian – Dawlish Warren, a blue flag beach in south Devon, England. The money spent on avoiding pollution is thought to have contributed to a significant rise in people choosing to holiday at British beaches in 2016. Photograph: James D. Morgan/Getty Images
Source : Africanews
Source : Africanews

—————

7 novembre 2016

Ouverture de la COP 22 séance pleinière/Conference of the Parties – 1st plenary meeting/CMP – 1st plenary meeting à suivre ICI

Presse :

 Côte d’Ivoire, août 2015 : la montée des eaux dues au réchauffement climatique a provoqué l’effondrement d’une partie de la côte à Abidjan. CRÉDITS : ISSOUF SANOGO/AFP

Côte d’Ivoire, août 2015 : la montée des eaux dues au réchauffement climatique a provoqué l’effondrement d’une partie de la côte à Abidjan. CRÉDITS : ISSOUF SANOGO/AFP

Pour Michel Camdessus, ex-directeur du FMI, les engagements des Etats doivent être impérativement renforcés pour limiter le réchauffement climatique.

Oasis deTafilalet, projet de développement durable au Maroc #COP22
Oasis deTafilalet, projet de développement durable au Maroc #COP22

La mise en route mondiale du combat contre le réchauffement climatique commence en Afrique. La première réunion de la Convention cadre des Nations unies (CCNUCC) après la signature et la ratification du premier pacte mondial de lutte contre le réchauffement climatique (l’Accord de Paris), se tient en Afrique, à Marrakech au Maroc du 7 au 18 novembre 2016 (COP22). Un symbole fort pour initier un changement planétaire nécessaire pour combattre le dérèglement climatique.

5026789_6_2306_2016-11-07-7a30a53-29951-c7i64m-oz0uxflxr_7add7d3e77f74a33b992c1b5df67bd90

 Des troncs d’eucalyptus sont transformés en poteaux afin de raccorder tous les foyers kényans au réseau national d’électricité. CRÉDITS : MATTEO MAILLARD

Des troncs d’eucalyptus sont transformés en poteaux afin de raccorder tous les foyers kényans au réseau national d’électricité. CRÉDITS : MATTEO MAILLARD

Medias :

Pour respecter la limite de réchauffement climatique visé par la COP 21 et l’accord de Paris, il faut limiter nos émissions de carbone. D’où l’idée d’un budget carbone à ne pas dépasser d’ici 2050 : 565 gigatonnes pour 2 degrés, 400 pour 1.5 degrés. Au rythme actuel, il sera largement dépassé.

Aujourd’hui à Marrakech, s’ouvre la COP 22, la conférence internationale sur le climat, qui se déroulera jusqu’au 18 novembre.L’accord de Paris, conclu lors de la COP21 en décembre 2015 est entré en vigueur vendredi. Que va changer concrètement cette entrée en vigueur ? Et qu’attendre de la COP22 ?

6 novembre 2016

Médias :

En France, des centaines de communes, des milliers d'entreprises, d'agriculteurs et de particuliers ont été affectés par une semaine de pluies torrentielles et d'inondations. Photo datée de juin 2016. © REUTERS/Christian Hartmann
En France, des centaines de communes, des milliers d’entreprises, d’agriculteurs et de particuliers ont été affectés par une semaine de pluies torrentielles et d’inondations. Photo datée de juin 2016. © REUTERS/Christian Hartmann

A la veille de l’ouverture de la conférence de Marrakech au Maroc sur le climat, regard sur l’enjeu majeur que constitue l’eau. Cette dernière ayant été longtemps occultée par d’autres débats sur les gaz à effet de serre, les émissions de CO2, ou encore la transition énergétique. Place à l’eau, dont on sait désormais qu’elle est la première ressource impactée par le dérèglement climatique. Aujourd’hui, 90% des catastrophes naturelles sont liées à l’eau. Quels défis?

Articles Planète Vivante :

—————

5 Novembre 2016

Medias :


De l’accord de Paris en 2015 à la COP22 qui doit s’ouvrir au Maroc, où en sont les enjeux politiques, sociétaux, économiques liés aux dérèglements du climat et au développement durable dans un contexte géopolitique tendu? Que peut-on attendre de concret? Quelle autre forme de gouvernance mondiale?

—————

4 novembre 2016

Presse :

—————

31 octobre 2016

Article Planète Vivante : Ecouté, Vu et Lu : A une semaine de l’ouverture de la COP 22 au Maroc