Migrants climatiques


2015

Les migrants du climat (décembre 2015)

Il y a près de 70 ans, les habitants de l’atoll de Bikini, dans le Pacifique, ont dû partir de chez eux à cause des essais nucléaires américains. Aujourd’hui, leurs descendants se plaignent de devoir déménager à leur tour, cette fois à cause du changement climatique. En 2013, 22 millions de personnes dans le monde ont fui leur foyer suite à des catastrophes naturelles.VIDEOGRAPHIE

INTEGRALE- Coup de pouce pour la planète spéciale #COP21: 3/4

sur les migrants climatiques

Dans certaines régions déjà, les populations ont commencé à se déplacer à cause du réchauffement. Rien que pour l’Afrique sub-saharienne, 60 millions de personnes pourraient migrer d’ici 2020 vers l’Afrique du Nord et l’Europe. De quoi relativiser l’ampleur de l’actuel afflux de réfugiés en provenance de Syrie. Pourtant, le statut de « réfugié climatique » n’existe pas… ou pas encore.
On le voit, les dérèglements climatiques risquent de provoquer des crises migratoires et des tensions politiques. Cette question sera-t-elle abordée à la #‎COP21 ?
Invités :
•François Gemenne, chercheur à Science Po et à l’Université de Liège, spécialiste des migrations environnementales, auteur de «Géopolitique du climat » aux éditions Armand Colin
-Moutari Abdoul Madjid, membre de l’ONG DEMI-E Niger et membre du Réseau Climat & Développement
-En duplex de Rome, Dominique Burgeon, directeur de la division Urgences et Réhabilitation de la FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO) )
-En duplex de Berne, Doris Leuthard, Conseillère fédérale en #‎Suisse, cheffe du département #‎environnement.
Emission du 23/11/15 TV5

Migrants climatiques : les réfugiés climatiques (juin  2015)

———-