Séisme en Equateur : Cartographie, images satellites des zones affectées et aide humanitaire


De nombreux moyens permettent de localiser rapidement les destructions de bâtiments, les glissements de terrain, les routes endommagées, etc. afin, dans un premier temps, de permettre aux secours de se rendre dans les régions les plus touchées et parfois aussi les moins accessibles. Il s’agit d’études faites à partir de cartes (OpentreetMap) et d’images satellites pour que les missions de sauvetage et les organisations humanitaires onusiennes puissent localiser les zones les plus affectées et dresser rapidement des cartes de dommages actualisables.

1) Une cartographie participative, réalisée par des volontaires connaissant bien la région, a été organisée par l’intermédiaire de l’application OpenStreetMap qui avait déjà été utilisée lors du tremblement de terre en Haïti (article Planète Vivante) et au Népal. Dans le cas de l’Equateur (comme dans celui d’Haïti) les maisons, les édifices, les églises, les hôpitaux, les écoles, les collèges, les pharmacies, les locaux commerciaux et les espaces publics (parcs et places) n’apparaissaient pas avec des détails suffisants sur les cartes de Google Maps. Une campagne baptisée « MappingEcuador » dirigée par le géographe Daniel Orellana, professeur à l’Université du Cuenca, a permis de regrouper des spécialistes de la Faculté d’Informatique de l’Ecole Polytechnique Nationale (EPN) qui ont entrepris la cartographie des zones affectées(El Telegrafo).

Exemple de Pedernales (province de Manabi)

Pedernales (Equateur) - Province de Manabi - à gauche cartographie avant séisme, à droite cartographie après séisme OpenStreetMap
Sud de Pedernales (Equateur) – Province de Manabi – à gauche cartographie avant séisme, à droite cartographie après séisme OpenStreetMap
Cartographie de la ville de Pedernales sur OpenStreetMaps
Cartographie de la ville de Pedernales sur OpenStreetMap
Cartographie de Pedernales (détail) sur OpenStreetMap
Cartographie de Pedernales (détail) sur OpenStreetMap (Touche i pour la légende)

Les spécialistes impliqués dans ce projet affirment que 72 heures après le tremblement de terre, il était déjà possible de compter sur de meilleures cartes dans les zones sinistrées (El Telegrafo).

Des cartes ont été également complétées pour le canton de Portoviejo et la ville de Portoviejo, la ville d’Esmeraldas, Rocafuerte, Crucita, Manta, Chone… Pour plus de renseignements, se reporter directement à l’application OpenStreetMap.

Continuer de lire « Séisme en Equateur : Cartographie, images satellites des zones affectées et aide humanitaire »

Vidéo du jour : #CriseSyrienne : 5 années en 60 secondes – UNICEF


5 années de violences. 5 années que la Syrie est plongée dans la crise et que les enfants continuent à en payer le prix. Prenez 60 secondes pour regarder, partager et manifester votre soutien en vue de mettre fin aux souffrances. Plus de 120 organisations humanitaires et institutions des Nations Unies ont lancé ensemble un appel fort exhortant les personnes du monde entier à se … Continuer de lire Vidéo du jour : #CriseSyrienne : 5 années en 60 secondes – UNICEF

Cartographie sur OpenStreetMap : l’exemple du séisme à Port-au-Prince


OpenStreetMap (OSM) est un projet destiné à réaliser une carte du monde, sous licence dite “libre”. Cela signifie, dans notre cas, que tout le monde est libre d’utiliser, d’améliorer, de distribuer ou d’effectuer des travaux dérivés à partir des cartes produites par OSM. Il s’agit donc d’une participation de cartographes basée sur la contribution de chacun (collecte de données, téléchargement de données, création et modification de ces données sur OSM. OSM peut également être utilisé pour la réalisation de vos propres cartes. Un Wiki est disponible pour toutes les explications.

Les contributeurs, une fois inscrits (ICI), ont la possibilité de recueillir les données sur le terrain (GPS, notes, photos…) et/ou de saisir ces données.

L’exemple d’Haïti, le lendemain du séisme est concluant. La communauté d’OpenStreetMap a lancé un appel afin de réaliser la cartographie de Port-au-Prince puis de Carrefour, des villes voisines et de Jacmel comme support aux services de secours (billet Planète Vivante « De l’utilité des images satellites et de la cartographie pour les interventions humanitaires« )

Voici la cartographie de Port-au-Prince avant le séisme :

Continuer de lire « Cartographie sur OpenStreetMap : l’exemple du séisme à Port-au-Prince »

Le système de l’aide humanitaire est-il menacé ?


C’est la question que l’on peut se poser en voyant le nombre de catastrophes naturelles augmenter (Accroître la prévention des catastrophes naturelles dans le cadre du changement climatique) , la crise alimentaire s’étendre (925 millions de personnes ont faim, Alimentation mondiale (1) : les causes de la pénurie alimentaire, Crise alimentaire (2) :  émeutes de la faim) et les conflits se multiplier (La RDC : conflit ethnique et frontalier, Darfour : une solution ?, Zimbabwe, Mozambique, Afrique du Sud.

En août 2008, nous nous étions penchée sur le rôle et les implications des ONG humanitaires dans le cadre du changement climatique (ICI) et sur la l’information des ONG durant les catastrophes humanitaires, soulignant leur objectivité et leur rôle important pour les sauveteurs sur le terrain (ICI).

Mais qu’en est-il à l’heure actuelle dans le contexte de la crise ? L’Oxfam, même si elle est peu connue en France, vient de publier un rapport de première importance : « Le droit de survivre »

rapport_oxfam

Continuer de lire « Le système de l’aide humanitaire est-il menacé ? »

Intensification de la pression internationale sur la Birmanie


Après la visite mercredi du commissaire européen au Développement, Louis Michel, premier responsable occidental de haut niveau à s’être rendu en Birmanie, le responsable des affaires humanitaires à l’ONU, John Holmes, devait arriver dimanche en fin de journée à Rangoon, pour tenter à son tour de faciliter les possibilités de l’aide internationale en Birmanie après le cyclone Nargis. Par ailleurs, le voyage du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, en Birmanie, est confirmé pour la semaine prochaine afin de discuter des problèmes de l’aide humanitaire internationale.

© AFP/ONU/Archives – Mark Garten

Continuer de lire « Intensification de la pression internationale sur la Birmanie »