Marée noire du golfe du Mexique : images satellites et prévention de la NOAA


Le 20 avril 2010, une explosion à bord d’une plateforme (Transocean Deepwater Horizon) a eu lieu dans le golfe du Mexique, à environ 70 km des côtes de Louisiane (Etats-Unis). Depuis le début de l’accident, le Service national des océans de la NOAA (Administration nationale océanique et atmosphérique) coordonne les scientifiques de la météorologie et les services d’intervention biologique des organismes fédéraux, étatiques et locaux sur les lieux de la catastrophe.

Photo AP / Gerald Herbert

Des experts de la NOAA ont été mobilisés tant pour essayer de contenir la propagation de la marée noire que pour protéger les différentes espèces marines du golfe du Mexique qui sont menacées d’extinction suite à cette catastrophe. Quatre objectifs sont privilégiés par la NOAA pour répondre à la préservation du littoral et de l’océan :

1) prévision régulière de la trajectoire de la nappe de pétrole à la surface de l’océan et de son extension grâce à des relevés aériens permettant de mettre à jour quotidiennement du 20 avril au 2 mai 2010, cartes de trajectoire en fonction de la marée.

Carte de localisation approximative de la nappe de pétrole du 28 avril, incluant les prévisions pour le 3 mai

Source : NOAA, Office of response and restauration

2) Le Service national de la météorologie de la NOAA fournit des prévisions régulières au centre de Louisiane pour faciliter les opérations de planification et d’intervention.

3) Des biologistes marins effectuent des vols de surveillance avec le Bureau de la marine afin d’identifier les espèces et les populations susceptibles d’être affectées par la marée noire.

4) La NOAA utilise également des données satellites spécifiques analysant les mesures de la pollution marine liée à la marée noire.

L’image satellite ci-dessous a été capturée par le spectroradiomètre MODIS sur le satellite Aqua de la NASA le 21 avril 2010.

On peut remarquer, sur cette image, le delta du Mississipi, partiellement couvert de nuages et la côte bordée de sédiments apparaissant en couleur verdâtre.

Source : NASA image by Jeff Schmaltz, MODIS Rapid Response Team. Caption by Rebecca Lindsey.

Les nappes d’hydrocarbures n’apparaissent que difficilement sur les images par satellite en couleurs naturelles. L’image ci-dessous est une partie de la première, centrée sur le lieu de la catastrophe : la plateforme apparaît clairement (point blanc) ainsi que le nuage de fumée lié à l’incendie.

Source : NASA image by Jeff Schmaltz, MODIS Rapid Response Team. Caption by Rebecca Lindsey.

167 999 litres (42000 gallons) sont rejetés dans la mer par jour. L’image ci-dessous, représentant  la zone touchée a été capturée le 25 avril par le spectroradiomètre MODIS par le satellite Aqua de la NASA. A noter, le delta du Mississippi, situé pratiquement au centre de l’image, ainsi que la nappe de pétrole (couleur blanchâtre).

Source : National Oceanic and Atmospheric Administration. (2010, April 25). Deepwater Horizon Incident: NOAA Situation Update 25 Apr 10. Emergency Response Division, Office of Response and Restoration Website. Retrieved April 26, 2010.

NASA image courtesy the MODIS Rapid Response Team. Caption by Rebecca Lindsey.

Le 29 avril 2010, la nappe de pétrole a continué à se propager, se rapprochant dangereusement de la zone côtière. En effet, la NOAA signalait que les vents de secteur sud-est risquaient de se renforcer, poussant la nappe de pétrole de plus en plus près du rivage et des barrières flottantes ont été déployées par mesures de précaution afin de protéger les secteurs sensibles dans la région de la Louisiane.

Toujours selon la NOAA, les conséquences de cette nappe de pétrole sur des habitats sensibles et les littoraux dans quatre états, depuis la Louisiane juqu’en Floride constituent une catastrophe pour de cette partie de la côte.

Image satellite du 29 avril 2010

Source : NASA Earth Observatory image created by Jesse Allen, using data provided courtesy of the University of Wisconsin’s Space Science and Engineering Center MODIS Direct Broadcast system. Caption by Michon Scott.

Zoom sur la nappe pétrolière le 29 avril 2010

Source : NASA Earth Observatory image created by Jesse Allen, using data provitographieded courtesy of the University of Wisconsin’s Space Science and Engineering Center MODIS Direct Broadcast system. Caption by Michon Scott.

Voir la cartographie interactive du trajet de la nappe de pétrole et ses impacts sur la côte (New York Times)

Cliquer sur la carte pour accéder à la page

Image satellite du 1er Mai 2010 capturée par le satellite Terra de la NASA : la nappe de pétrole était située au niveau du delta du Mississipi.

Source : NASA image courtesy MODIS Rapid Response Team at NASA GSFC.  The MODIS Rapid Response team provides daily image of this area. Caption by Michon Scott.

A noter : des images satellites de la NASA sont disponibles sur la page de MODIS Rapid Response dans différents formats et résolutions, ainsi qu’un fichier géoréférencé (KML) ouvrant sur Google Earth.

6 réflexions sur “Marée noire du golfe du Mexique : images satellites et prévention de la NOAA

  1. Il est évident depuis plusieurs jours que l’on assiste à une polution océanique dramatique et qui dépassera de loin tout ce qu’on a connu dans le passé. Le problème, c’est que depuis presque 50 ans, certains hommes, voyant les progrès de la science, ont cru qu’ils étaient les maîtres du monde et que tout leur était permis. La réalité nous impose beaucoup de modestie

    J'aime

  2. Ping : Blog gulli
  3. UN VRAI BORDEL!

    Pourquoi ne ferme-t-il pas définitivement ce puit maudit?

    La réponse et fort simple!

    Ils ne pensent qu’a leurs foutue poches! Ils se foutent complètement de l’ecosysteme qu’ils sont en train de détruire!
    Il y as bcp trop d’argent a faire avec ce puit.

    BP as dit qu’ils narreterais pas les exploration sous marine tout comme quand appolo 13 a foiré.

    la seule différence qui a mon avis en est une TRES GROSSE, appolo 13 a tuer des gens certes mais ce qui se passe en ce moment même est en train de TUER NOTRE PLANETE.

    c,est totalement déplorable et PERSONNE est en mesure de les arrêter.

    J'aime

  4. Apollo 13 n’a tué personne ..mais en revanche cette marée noire va faire des centaines et des centaines de victimes au début et après ..de milliers., par la chaine alimentaire et l’air., et l’eau. ce pétrole abiotique est rouge pour une raison il vient de sous les plaques continentales..il est ferreux et s’oxyde au contact de l’eau de mer. C’est une catastrophe difficile a suivre du fait des cachettes faites parles élites ..comme toujours ..Ils vont être libre comme l’air les salauds même après cette énorme merde.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s