photo

Océans : la montée des eaux n’a jamais été aussi rapide depuis 3.000 ans


Source : ClimateCentral
Source : ClimateCentral

Selon une étude, publiée en début de semaine, réalisée par des charcheurs dont les travaux sont publiés dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS)le niveau des océans monte plus rapidement depuis le siècle dernier que durant les 3 derniers millénaires.

Robert Kopp, professeur adjoint au département des sciences de la Terre de l’université Rutgers (New Jersey) et spécialiste du climat qui a dirigé la recherche avec neuf collègues de plusieurs universités américaines et mondiales, souligne que le XXe siècle « a été extraordinaire comparé aux trois derniers millénaires et la montée des océans s’est même accélérée ces 20 dernières années« .

En effet, entre 1900 et 2000 le niveau de la mer a augmenté d’environ 14 centimètres, soit 1,4 millimètres, alors que le taux actuel, selon la NASA, est de 3,4 millimètres par an, ce qui suggère que l’élévation du niveau de la mer s’accélère encore et notamment depuis les 20 dernières années.

D’après cette étude, qui s’est appuyée sur une nouvelle approche statistique mise au point à l’université d’Harvard (Massachusetts), les océans ont baissé d’environ 8 centimètres entre l’an mille et 1400, période marquée par un refroidissement planétaire de 0,2°C. « C’est frappant de voir une telle variation du niveau des océans liée à un aussi léger coup de froid du globe« , selon le professeur Kopp. Actuellement, la température mondiale moyenne est 1°C plus élevée qu’à la fin du XIXe siècle.

L’étude permet également de confirmer le fait que s’il n’y avait pas eu de réchauffement d’origine anthropique depuis la révolution industrielle, il est très probable que le niveau des océans n’aurait pas augmenté autant au cours du XXe siècle et qu’au lieu d’une hausse de 14 cm, celle-ci n’aurait pas atteint plus de 7 cm.

Houle cyclonique, janvier 2015, île de la Réunion, 9 janvier 2015, forte tempête troîcale Chefza - Photo IPR
Houle cyclonique, janvier 2015, île de la Réunion, 9 janvier 2015, forte tempête tropicale Chefza – Photo IPR

Comment cette étude a-t-elle été réalisée ?

Pour déterminer l’évolution du niveau des océans pendant les trois derniers millénaires, les scientifiques ont compilé de nouvelles données géologiques, indicateurs de l’élévation des eaux comme les marais et les récifs coralliens, et des sites archéologiques. Ils ont également utilisé des relevés sur les marées à 66 endroits du globe au cours des 300 dernières années. Ces estimations précises de la variation du niveau des océans au cours des 30 derniers siècles permet de faire des projections plus exactes, a noté Andrew Kemp, professeur des sciences océaniques et de la Terre à l’université Tufts. Les chercheurs ont ainsi estimé que le niveau des océans allait « très probablement monter de 51 cm à 1,3 mètre durant ce siècle si le monde continue à dépendre dans une aussi large mesure des énergies fossiles« .

Quelles sont les prévisions possibles ?

L’étude prévoit également que, le XXIe siècle connaîtra une élévation du niveau de la mer dépassant de beaucoup celui qui a eu lieu dans les années 1900. Néanmoins, les choix faits lors de l’accord de Paris qui prévoit notamment de contenir la hausse des températures à deux degrés, pourraient avoir un impact important. Pour un faible scénario d’émissions, on constate que le niveau des océans pourrait n’augmenter qu’entre 24 et 60 centimètres. En revanche, pour un scénario d’émissions élevées, l’élévation du niveau de la mer pourrait se situer entre 50 et 130 centimètres.

« Ces nouvelles données sur le niveau des océans confirment une fois de plus combien cette période moderne de réchauffement est inhabituelle car elle est due à nos gaz à effet de serre« , a souligné Stefan Rahmstorf, professeur d’océanographie au Potsdam Institute de recherche sur l’impact du climat, en Allemagne. « Elles montrent que l’impact le plus dangereux de la montée des températures est l’élévation des océans, qui est bien engagée« , a-t-il pointé.

Impact sur les populations

602a8ec4f2_cop21_l_impact_du_rechauffement_mer2

La différence entre le changement climatique non contrôlé et l’application d’une politique de réduction des gaz à effet de serre, permet de constater les impacts de l’élévation du niveau de la mer à travers la visualisation ci-dessous, réalisée avec un outil cartographique par Climate Central. A droite, on voit la situation en 2100 dans de cas d’une politique climatique appliquée au niveau mondial et à gauche dans le cas d’absence de politique climatique.

climate central
Projection cartographique de l’élévation du niveau de la mer en Floride pour 2100, avec et sans politique climatique Souce : Climate Central mapping tool –  Mapping Choices

3 réflexions sur “Océans : la montée des eaux n’a jamais été aussi rapide depuis 3.000 ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s